Bas-Congo : Kimasi humilié pour avoir voulu présider la plénière

Bas-Congo : Kimasi humilié pour avoir voulu présider la plénière
Kimasi/Photo infobascongo

Kimasi/Photo infobascongo

François Kimasi, le Président désavoué par l’Assemblée provinciale du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa, a voulu présider la plénière d’aujourd’hui. Les membres de la commission d’enquête s’y sont opposés. Le bureau ! A ce cri, tous les Députés se sont levés comme d’habitude pour recevoir les membres du bureau. Curieusement, ils étaient plus que deux. Le troisième, François Kimasi se rendait doucement au perchoir. Des regards scrutateurs l’accompagnaient jusque lorsqu’il a pris place. Il a donné la parole à Philippe Muanda, le Rapporteur. Soudain, Mambo, le Président de la commission d’enquête sur les finances de l’Assemblée provinciale lance : ‘’ Tu as été désavoué, tu ne peux plus présider les plénières !’’. D’autres Députés ont aussi abondé dans le même sens. Ils ont évoqué l’article 23 du règlement d’ordre intérieur du parlement qui stipule en son dernier alinéa: ‘’ Toutefois en cas de faute grave ou d’incompétence constatée par la plénière dans l’exercice de ses fonctions,un membre du bureau peut être relevé par celle-ci suivant une procédure. Dans ce cas, le remplaçant est élu pour le reste du mandat du membre déchu.’’. Pour eux, c’est Josiane Mfulu, Vice-présidente qui doit momentanément prendre les commandes. Celle-ci ainsi que le Rapporteur, tous deux interpellés par la commission avaient bénéficié d’une largesse. Cependant, François Kimasi a fait savoir que la procédure devait être respectée et que même le procès verbal n’était pas encore signé. Au vu de nombreuses explications que donnait ce dernier, Mambo a quitté la salle. Celle-ci s’est vidée d’un trait. La plénière ne s’est plus tenue. Au cours de la séance d’hier, lui et Justin Luemba, le questeur avaient été désavoués pour mauvaise gestion. Il leur avait été demandé de restituer 90 millions quarante cinq mille cinq cents FC (plus de 100.000$). L’enquête a été faite sur la gestion du dernier semestre 2008 de l’organe délibérant.

Leave a Reply

Your email address will not be published.