Bas-Congo : journée de vaccination contre le polio sauvage sans résistance

une avenue de la commune Nzanza à Matadi/infobascongo

une avenue de la commune Nzanza à Matadi/infobascongo

Première journée de vaccination contre la le polio sauvage du type 1 au Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa : satisfecit des autorités sanitaires. En effet, des cas de résistance n’ont pas été signalés. La sensibilisation surtout des leaders religieux porte des fruits.

 

‘’ Aucun cas de résistance n’a été observé ‘’, se réjouit Anicet Ngumba, Data manager de la coordination provincial du Programme de vaccination (Pev).  Il attribue ce succès qu’il aimerait voir se poursuivre pendant les trois jours de la vaccination  notamment à la sensibilisation des leaders religieux.

Autrefois, beaucoup de cas de résistance se comptaient parmi les croyants des églises traditionnelles. Pour eux,’’ ces vaccins à répétition sont des médicaments des blancs pour dominer les noirs’’. La résurgence de la rougeole avec un cas enregistré à Luozi, il y a deux ans a été attribuée à ce refus.

 Personnes très écoutées par leurs ouailles, les leaders religieux ont été  mis à contribution par le ministère de la santé. Parmi eux : Ntuma Menga, chef spirituel de Kintuadi kia bangunza. Ce dernier s’est rendu mi-septembre à Boma, Manterne, Kimbanza et Kai-Tsanga dans le district du Bas-fleuve sensibiliser ses ouailles ainsi ceux d’autres églises sur la non dangerosité des vaccins. ‘’ Je refuse de voir mon fils devenir boiteux, j’ai décidé qu’il soit vacciné’’, explique  Judith Zayobi, une ménagère qui se dit avoir compris le bien-fondé de la vaccination.

Selon les prévisions du ministère de la santé le vaccin antipolio Vpo doit être administré en cette phase. La prochaine est prévue dans un mois.

C’est à cause de l’identification d’un cas de polio détecté à Kinshasa dont l’origine est l’Angola que cette campagne a été lancée dans le Nord et Sud Kivu, Kinshasa, Bas-Congo et l’Equateur.

Leave a Reply

Your email address will not be published.