Luozi :des prisonniers nourrissent des policiers

Les prisoniers dans la cellule à ciel ouvert

Les prisoniers dans la cellule à ciel ouvert

Non nourris, les prisonniers de l’institution carcérale de Luozi à 235 km de Matadi sortent régulièrement pour faire de petits travaux ménagers. Grâce à l’argent qu’ils gagnent, ils  survivent et nourrissent des policiers.

 

 

 Ils sont au total huit à sortir régulièrement de la prison. Ils font du porte en porte pour obtenir de couler lessive, défricher… ‘’Ne pas le faire est suicidaire’’, reconnait un d’entre eux.

Dans cette institution carcérale, les prisonniers ne sont pas nourris. Pour éviter qu’ils trépassent, ils sont autorisés à sortir pour se débrouiller. Les autorités ne craignent pas qu’ils s’évadent au vu de l’état de cette maison pénitentiaire qui date de 1905. Les murs sont fissurés, lézardés, certaines pièces ont perdu depuis bien longtemps leurs toits et fenêtres, les portes se ferment à peine.  ‘’Je les appelle des prisonniers volontaires’’, reconnait Jean Germain Kapula, Administrateur du territoire. Un adepte de Bundu dia Kongo arrêté pour distribution des dépliants ‘’ Kongo dieto’’ s’explique :’’c’est parce que je dois respecter la loi mais je serai déjà parti surtout que j’ai toujours considéré mon arrestation arbitraire’’.

Familiarisés aux policiers, ces prisonniers au retour de leur ‘’job’’ font le marché et mangent avec leurs gardiens. Un policier avoue qu’ils sont à la merci des prisonniers faute d’argent mais nuance que ce n’est pas tous les jours.

Leave a Reply

Your email address will not be published.