Matadi:les habitants de Kimbombo n’ont plus confiance à la police

Matadi:les habitants de Kimbombo n’ont plus confiance à la police

Une avenue de matadi/Photo Infobascongo

Les habitants de Kimbombo,un quartier populeux de Mvuzi à Matadi à 365 km de Kinshsa sont déçus par la police.Pendant que par leur propre efforts,ils ont mis la main sur un voleur,ce dernier a été relâché. Ils n’ont plus confiance en la justice.

 »Quelle justice au Congo »,se demandait Blaise Vangu,déçu. Il vient d’apprendre que le petit garçon d’environ 13 ans, arrêté vers 1h15′ dans la parcelle voisine à la leur a été libéré ce matin. Ce dernier accompagné d’autres voleurs, voulait emporter leur antènne parabolique ce,après avoir tenté de forcer leur porte. Leurs cris ont reveillé les habitants qui n’ont pu capturer que l’adolescent.

C’est depuis plus d’un mois que les habitants de Kimbombo sont sur le qui-vive car,plusieurs maisons ont été mis à sac par des voleurs. La semaine passée,trois maisons ont été visitées. Du coup,chaque famille a désormais un siflet pour alerter les voisins de la présence des voleurs.Le dimanche des crieurs invitaient la population à la vigilence.

Le voleur de ce matin a été copieusement tabassé. Sur appel de Blaise Vangu,la police est venue l’arrêter. Entendu sur procès verbal au 2415,le commissariat général de la ville,il a été libéré.  »Nous t’avions dit,qu’il fallait qu’on continue à le corriger,tu as préferé le confier à la police »,regrette un habitant. Selon un Capitaine, »nous lui avons libéré pour qu’il aille se faire soigner parce que vous lui avez suffisamment battu »,s’est -il justifié auprès de Blaise Vangu. Il lui a passé son numéro pour qu’il l’appelle au cas où,ils mettront la main sur cet adolescent. » Est-ce notre travail  »,lui demandait-il. Pour lui, »la police devait le retenir bien qu’il soit adolescent étant donné qu’il avait révelé qu’il était notamment accompagné de Makiandi,un voleur qui vient récemment de sortir de la prison de Tshela à 245 km de Matadi. Ce qui, soutenait-il , »devait permettre de remonter la filière ».

 » Nous continuerons à traquer les voleurs et à nous rendre justice.Car,nous ne pouvons pas compter sur la police »,a lancé un habitant.

Leave a Reply

Your email address will not be published.