Bas-Congo : peu de journalistes pratiquent les leçons qu’ils apprennent

Bas-Congo : peu de journalistes pratiquent les leçons qu’ils apprennent

Journalistes en formation de RCN/Infobascongo

En vue d’amener les journalistes du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa au professionalisme, des structures internationales organisent de plus en plus des formations en leur faveur. Mais peu sont ceux qui pratiquent les leçons apprises.

‘’Je me demande ce que je dois vous recommander car, début mai, vous avez suivi une formation sur le journalisme d’enquête organisé par le Pnud. Seule une personne a terminé et diffuser son investigation’’,a lancé Bellidée Bunga,le représentant du ministre provincial de la presse. Il s’exprimait ainsi à la clôture de l’atelier de 11 jours organisé par l’Ong internationale Belge Rcn Justice et démocratie, Infosud Belgique et Journaliste en danger(Jed). Cette formation dans le cadre de la promotion de la liberté de la presse doit aboutir à la production des 6 reportages sur la justice pour chacun des 20 participants ce, sur une période de 2 ans.

Benita Sambu, avait au nom des participants promis qu’ils mettront en pratique les leçons apprises.

Au Bas-Congo, près de 95% des journalistes sont formés sur les tas. Pour parfaire leurs connaissances, ils suivent souvent des formations organisées par des structures internationales (fondation hirondelle, la voix de l’Amérique, Institut panos paris…). Malheureusement, les matières pour lesquelles ils sont formés, ne sont pas traitées dans leurs médias. ’’ Ce n’est toujours pas facile car, il nous faut chercher d’autres reportages pour la survie. ’’, se justifie, un journaliste. ‘’ Sachez que votre succès dépendra de la manière dont vous mettez en pratique les nombreuses leçons que vous apprenez’’, a ajouté Bellidée Bunga.

Leave a Reply

Your email address will not be published.