Matadi : ils ont salué le progrès sécuritaire entre l’Ouganda et la Rd Congolais

Matadi : ils ont salué  le progrès sécuritaire entre l’Ouganda et la Rd Congolais

Charles Mwando, ministre congolais de la defense à coté de son homologue ougandais/infobascongo

Réunion bilatérale marathon hier à Matadi, capitale du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa entre le Ministre  de la défense de la Rd Congo et son collègue de l’Ouganda. La situation sécuritaire des deux pays a constitué la toile de fond. Le rapport final a été lu aux petites heures du matin.

Au cours de cette réunion, les deux ministres ont suivi et adoptés les rapports de deux chefs d’Etats généraux des deux pays sur l’évaluation des opérations contre les LRA et Adef Nalu. Ces deux mouvements rebelles sont accusés de causer des graves exactions principalement dans la province orientale. Les deux parties ont noté avec satisfaction la neutralisation de ces forces principalement la LRA. Elles ont aussi salué l’initiative de la commission de l’Union Africaine en vue de trouver une approche régionale au phénomène LRA par le renforcement des capacités opérationnelles des pays affectés par ces  »groupuscules ». Il s’agit de la Rd Congo, l’Ouganda, le Sud du Soudan et la Rca.

Les ministres ont remercié de vive voix Roger Meece, Chef de la Mission des nations-nies pour la stabilisation du congo(Monusco) qui a participé à cette réunion. Ils   estiment que le soutien logistique de cette mission est précieux pour lutter contre la LRA et Adef Nalu.

La lecture du communiqué final se termine par la réaffirmation de la volonté des deux gouvernements respectifs,’’ d’œuvrer pour une coopération mature mutuelle, avantageuse tout en préservant les acquis des accords de Ngutoto lesquels ont jeté les bases d’une réelle renaissance des relations bilatérales’’.

Cette réunion fait suite à celle de Kasisi en Ouganda le 17 mars dernier. Dr Chrispus Kiyongo a invité son homologue Charles Muando pour une prochaine réunion à Kampala.

Leave a Reply

Your email address will not be published.