Bas-Congo : faute des pluies, la production agricole en danger, la grippe gagne du terrain

La pluie n’est plus tombée, il y a 6 semaines dans le Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa. Les récoltes seront maigres et  les enfants particulièrement contractent la malaria.

Dans plusieurs coins de la province, la dernière pluie s’est abattue le 9 décembre dernier. A Matadi, il n’a plu qu’une seule fois. Responsable du projet Horticulture peri-urbaine (Hup) ,l’Ingénieur agronome Bruno Kitiaka signale qu’à Mbanza-Ngungu à 245 Km de Matadi,certains paysans déçus ne vont plus  aux champs. Surtout pour ceux qui ont semé sur des plateaux. Ce manque de pluies a déjà une incidence sur les produits agricoles. Sur le marché de Matadi, arachides, maïs… qui foisonnent en pareil période se font rares. Selon Soli Kiatoko, inspecteur provincial de l’agriculture ’’une sécheresse déjà de 4 jours affecte la production surtout quand la fleur commence à se former vers mi-décembre.’’

Pour Bruno ‘’Il se posera un problème de revenu des habitants mais aussi de chômage’’, signale-t-il. Il pense que rien ne peut être fait pour l’instant mais propose à l’avenir ’’ une bonne politique d’aménagement agricole des ouvrages de drainage et d’irrigation.’’

Symptômes de la malaria

Le manque des pluies a causé un pilulement des moustiques. Du coup les habitants contractent des maladies particulièrement les enfants. ‘’La toux , le rhume et la fièvre symptômes de la grippe sont les principales plaintes que nous enregistrons’’, renseigne Dr Anne-Dédé Kinkela de l’hôpital Saint Gérard.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.