Mbanza-Ngungu : les chauffeurs veulent toujours transporter plus de passagers que prévus

La remise à l’ordre des chauffeurs du district des Cataractes au Bas-Congo à respecter le nombre des passagers dans leurs véhicules vient de paralyser le trafic. Ils ont garé leurs véhicules et s’apprêtent  organiser une marche de protestation.

Ils sont une centaine au parking de Mbanza-Ngungu à 245 km de Matadi prêts à se rendre au bureau du commissaire de district. ‘’ Nous ne pouvons pas accepter de prendre seulement 4 passagers dans nos voitures, sinon, nous travailleront à perte. Le carburant avait grimpé sans que l’on ajuste le prix de la course de taxi’’, explique Persie Mbakidi.

Hier, ces chauffeurs de taxi qui assurent le transport dans la cité de Mbanza-Ngungu et sur les axes Mbanza-Ngungu-Matadi, Mbanza-Ngungu-Kisantu, Mbanza-Ngungu-Kwuilu-Ngongo et Mbanza-Ngungu-Kinshasa ont été rappelé à l’ordre. ‘’ Vous devez éviter la surcharge, respecter les clients en na transportant que 4 personnes’’, leur avait recommandé le président de l’Association des chauffeurs du congo(Acco). Ce dernier leur avait expliqué la note circulaire du 8 juin 2011 du ministre des transports. Elle porte sur l’urgence d’assainissement et prévention d’accidents.

A cause de ce refus de travail, le parking de Mbanza-Ngungu est bondé des passagers. Certains ce rabattent sur les poids lourds. ‘’ Les autorités ont raison car, les chauffeurs ne nous respectent pas. Ils nous entassent seulement parce qu’ils veulent gagner gros’’, défend Mienze, un passager.

Leave a Reply

Your email address will not be published.