Rd Congo:le social pour une bonne justice

Rd Congo:le social pour une bonne justice

Clotûre de la session extraordinaire du CSM à Kin/Infobascongo

Le Conseil supérieur de la magistrature a clôturé  la session extraordinaire de son assemblée générale à la cour suprême de justice à Kinshasa hier vendredi. Un accent particulier a été mis sur le social des magistrats pour l’administration d’une bonne justice.

‘’Il est impérieux pour le gouvernement d’accorder aux avantages sociaux une attention particulière en tenant compte du contexte actuel et des contraintes budgétaires. Ce qui éviterait des réclamations non discutées et non budgétisées’’, a fait savoir Jérôme Kitoko, président du CSM au Premier ministre. Le social des magistrats a occupé une place de choix dans son discours de  clôture de la session extraordinaire de l’assemblée extraordinaire du CSM à la cour suprême de justice à Gombe qui a duré huit jours.

Kitoko a fait allusion au dossier d’achat à crédit des véhicules et maisons, à la mise sur pied d’une commission médicale, d’une mutuelle de santé, d’une caisse de solidarité, d’une prime de risque pour les collègues en situation d’insécurité et de brousse pour ceux qui prestent dans des localités éloignées. Corps d’élite,la plupart des magistrats de la Rd Congo sont à pied,ils ne sont pas logés…

Les résolutions de la session ont porté sur : la désignation des magistrats, le criterium à observer pour qu’ils accèdent à certains postes, les objectifs à assigner aux chefs de juridictions d’offices et des parquets, les sanctions négatives et positives, la sécurité de la carrière, la dotation financière du pouvoir judiciaire des fonds comme frais de fonctionnement à l’instar d’autres institutions…

‘’Condamner les détourneurs des biens publics et les corrupteurs’’

Elle (la session) a notamment répondu à Augustin Matata, le Premier ministre, qui dans son discours programme à l’assemblée nationale, avait insisté sur la nécessité ‘’de poursuivre l’assainissement et la modernisation du pouvoir judiciaire en vue d’accroître son indépendance et son efficacité’’. Il a aussi recommandé aux magistrats de ‘’condamner les détourneurs des biens publics et les corrupteurs’’. Selon un juge’’il faut qu’il nous donne la force de le faire car, ce sont les grands de ce pays qui le font mais ils sont protégés par les autorités’’.

Parmi les autres aspects abordés par les près de 130 magistrats de la Rd Congo, l’éthique et la déontologie, la planification et la gestion de l’information…

Vu de quelques hauts magistrats du Bas-Congo/Infobascongo

Les hauts magistrats Benoît Kapamvule,premier président de la cour d’appel de Matadi et Oscar Mulampu,  procureur général ont participés à cette session.

Leave a Reply

Your email address will not be published.