Bas-Congo: deux organes clés du recensement de la population installés

Bas-Congo: deux organes clés du recensement de la population installés

La commission et le bureau provincial du recensement viennent d’être installés dans la salle Victoria à Kinkanda à Matadi. Ces deux organes vont jouer un rôle important dans le 2ème recensement général de la population et de l’habitat (RGPH2).

De gauche à droite,le commissaire au plan Mboso,le ministre de l'Intérieur Fuka Unzola et le directeur général de l'INS grégroire Kankwanda/Inobascongo

De gauche à droite,le commissaire au plan Mboso,le ministre de l’Intérieur Fuka Unzola et le directeur général de l’INS grégroire Kankwanda/Inobascongo

Remise des documents sur le RGPH2 : les ministres provinciaux de l’Intérieur, Budget, Education et le commissaire au plan, prennent leur fonction. Ils sont désormais membres de la commission provinciale du recensement. Le directeur provincial de l’Institut national des statistiques (INS) lui, va piloter le bureau provincial du recensement. D’autres membres de ce bureau technique vont être coptés. ‘’Vous allez jouer un rôle capital pour la réussite du RGPH2’’, conscientise Odette Gema, représentante du gouverneur du Bas-Congo.

Depuis 29 ans, la Rd Congo n’a plus réalisé le recensement de sa population et de l’habitat. Pourtant, l’Onu exige que cela se fasse tous les 10 ans. Pour l’INS, les statistiques avancées dans les documents, les médias…ne reflètent guerre la réalité. Et cela à des conséquences graves. Une source signale que ‘’seul l’INS est habilité à réaliser un recensement scientifique, les autres sont des sondages démographiques’’. Elle en veut pour preuve : ‘’ selon nos données, le Bas-Congo compte 5 millions 8 443 habitants. Pourtant, les statistiques que les autres avancent sont 3 millions 600 000 habitants’’. Cela a une incidence même sur les sièges électoraux. ‘’Ce recensement est important. Je pense qu’enfin de compte, nous aurons plus de siège que nous en avons aujourd’hui. Il faut que tout le monde s’implique’’, conseille Nzamasumu, député provincial.

 

Des participants à l'installation de la commission et ddu bureau provincial du recensement/Infobascongo

Des participants à l’installation de la commission et ddu bureau provincial du recensement/Infobascongo

Que de bienfaits

Pour Grégoire Kankwanda, directeur général de l’INS,ce recensement rendra disponible des données portant sur’’l’effectif et les caractéristiques sociodémographiques et culturelles de la population, la fécondité et la mortalité, l’immigration et l’émigration ; la situation sociale y compris celle des personnes déplacées, les personnes vivant avec handicap, les orphelins, les enfants, les personnes âgées, les femmes et les jeunes désoeuvrés, les caractéristiques de l’habitat du cadre de vie…’’.

Dès novembre  démarrent les travaux de la cartographie. Ce recensement mettra près de trois ans.

Leave a Reply

Your email address will not be published.