Mvuzi : un mois de campagne pour informer les habitants sur la police de proximité

Mvuzi : un mois de campagne pour informer les habitants sur la police de proximité

policeLa 3ème phase de la sensibilisation de la police de proximité vient d’être lancée au centre des jeunes de Minkondo à Mvuzi à Matadi. Objectif : mieux informer les habitants afin qu’ils accueillent cette police pour sa sécurité. En vue de mieux attirer leur attention, une caravane motorisée est organisée par le Réseau pour la reforme du secteur de sécurité et de justice (RRJJS).

 ‘’Je vous invite à vous approprier la reforme du secteur de sécurité. Je lance la 3 ème phase de sensibilisation de la police de proximité ’’. Après ce propos d’Atou Matubuana, vice-gouverneur du Bas-Congo, des motos et véhicules sillonnent les principales artères de cette commune. Des sensibilisateurs membres du RRSSJ marchent à pied. Ils arborent des affiches et lancent des cris aux mégaphones : ‘’ la police de proximité n’est pas une nouvelle unité de police, mais une façon nouvelle de faire de la police. Collaborons avec la police en dénonçant les malfaiteurs.  Les services de la police sont gratuits’’.

Mvuzi est la seule des trois communes de Matadi qui n’a pas encore accueilli cette police depuis 2012.  Ailleurs le RRJJS récolte du succès : les policiers ne sont plus tracassiers et répressifs, la criminalité a baissée…Il a implanté 85 zones communautaires à travers tous les 17 quartiers des trois communes. Dans ces derniers, les habitants parlent sans tabous avec la police de leurs problèmes sécuritaires.

 Collaborer avec la police

Fort de ces résultats, Angelo Mayambula, coordonnateur du RRSSJ lance :’’la population doit davantage s’approprier cette police’’, espère Angelo Mayabula, coordonnateur du RRJJS. ‘’J’ai compris que la police est là pour assurer  ma sécurité, je dois  approcher les policiers, échanger voire dénoncer les hors- la -loi ‘’, promet Valerie Muku, un habitant.

Cette sensibilisation durera un mois. Pendant ce temps, des policiers se préparent à suivre pendant six mois une formation au centre de Mvula-Matadi en territoire de Seke-Banza.

Leave a Reply

Your email address will not be published.