Tshela de nouveau sous eaux

Tshela de nouveau sous eaux

La cité de Tshela, dans le Bas-fleuve au Bas-Congo vient d’être secouée une fois de plus par une inondation. Hier, la rivière Tsunza a quitté son lit après une pluie diluvienne la nuit.  Conséquence: plusieurs  familles sont sans abris,leurs maisons s’étant soient écroulées soit endommagées.

Une vue d'une rue Tshela sous eaux/Photo Faustin Muanda

Une vue d’une rue Tshela sous eaux/Photo Faustin Muanda

’’Au quartier nouvelle cité, 18 maisons sont écroulées et 20 sont endommagées. Le pont Tsunza qui relie Tshela à la nationale numéro 1 n’a pas été épargné par cette pluie ’’, informe Valentin Vangi, coordonnateur provincial de la Société civile du Kongo central (Socikoc). Cette situation est survenue suite à la pluie qui s’est abattue de 20 heures à 1 heure du matin. ‘’Le pont est coupé en deux. Le plus grand problème est qu’aucun véhicule ne peut  traverser pour l’instant. C’est chaotique. J’ai sensibilisé les familles pour qu’elles accueillent les sinistrés. Les autorités de la province sont déjà informées’’, fait savoir Pueta Ngoma, chef de cité de Tshela.

Début février, les rivières Lubunzi et Ngomamba ont aussi quitté leurs lits après une pluie diluvienne emportant des maisons. Du coup, 294 familles se sont retrouvées sans logis. Le gouvernement central a remis 23 tôles galvanisées, des médicaments, des kits d’hygiène à chaque famille sinistrée en mars dernier par le truchement de Richard Mundele, ministre national des Affaires Sociales. Début avril, le gouvernement provincial a acheté 3 ha et demi à Kimavuavu, un site non loin de Tshela pour délocaliser au moins 75 familles. Pour Pueta,‘’ces inondations sont des conséquences du changement climatique’’.

Leave a Reply

Your email address will not be published.