Bas -Congo : la hausse des factures de l’électricité fâchent

Bas -Congo : la hausse des factures de l’électricité fâchent
Une facture de d'énergie électrique basse tension / Infobascongo

Une facture de d’énergie électrique basse tension / Infobascongo

De plus en plus, les habitants du Bas Congo renvoient les factures de consommation de l’électricité à la Société nationale d’électricité (Snel). Pour cause:la surfacturation.

Ce matin d’octobre, la société civile de Seke Banza  dans le Bas-Fleuve organise une marche jusqu’au bureau de la cité. Elle dépose un mémorandum auprès de Jean Germain Kapula, l’Administrateur du territoire. Destiné au ministre provincial de l’Energie. Ils veulent : la baisse du coût des factures, la suppression des coupures intempestives, l’amélioration du réseau électrique… Ils remettent en même temps des factures à retourner à la Snel. Dans la commune populeuse de Nzanza à Matadi, les résidents de quelques avenues font de même. ’’ Par mois, nous ne sommes desservis que durant 15 jours. De 8000 fc(9$), nous sommes passés à 16000 fc(environ 18 $) . Il leur manque de la considération envers nous les abonnés!’’, enrage Nlandu. ‘’Voilà six mois depuis que nous assistons à la hausse des factures. Nous voulons bien payer mais pour quelle qualité du courant ?’’, s’interroge Edouard Mukala. Des contestations, se tiennent partout dans la ville. ‘’Pour le mois passé, je dois payer 23.000 fc (25 $) pour 550 Kwh. D’où vient qu’on me facture ainsi alors que je ne dispose pas de compteur et j’utilise ce courant de faible intensité que pendant 21 jours!’’, s’étonne Peguy Makuntima, une ménagère de Kinkanda, brandissant la facture.
La question fait l’objet d’une rencontre à laquelle le maire de Matadi, les bourgmestres de trois communes ainsi que les chefs des quartiers viennent de prendre part. Daniel Munkutu, directeur provincial de la Snel explique ,’’ qu’il ne s’agit pas de surfacturation. C’est plutôt l’application d’un tarif administré dont on a repris l’application en mars et qui vient de se terminer en septembre ce, pour la consommation domestique, sociale et ordinaire’’.

Par Robert Kayama

One Response to "Bas -Congo : la hausse des factures de l’électricité fâchent"

Leave a Reply

Your email address will not be published.