Fiabilisation du fichier électoral : moins d’électeurs au Bas-Congo

Fiabilisation du fichier électoral : moins d’électeurs au Bas-Congo
Kit électoral/Photo Internet

Kit électoral/Photo Internet

Pas d’engouement des électeurs aux différents sites de vote pour la vérification de leur nom sur les listes affichées au Bas-Congo, précisément dans les villes. Pourtant, cette opération sur la fiabilisation du fichier électorale prend fin aujourd’hui. Conséquence:certains électeurs risquent d’être privés de droit de vote aux prochaines échéances électorales.

’Dans les villages, le problème ne se pose pas car, ils ont été nombreux à consulter ces listes provisoires. Mais Matadi et Boma, la consultation n’a pas été effective. Elle ne représente même pas le ¼’’, confie Bernadine Kitondo, secrétaire exécutif à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), antenne du Bas-Congo.

Débutée le 10 décembre 2014, cette opération permet à la CENI de résoudre le problème des omis sur la liste des électeurs voire ceux qui ont changé d’adresse. Les électeurs ayant perdu leur carte peuvent aussi, au cours de cette opération, retirer le duplicata. Bien que la CENI ait recouru aux médias pour faire passer ce message, moins d’électeurs se sont présentés dans ces bureaux. ‘’ Je sais pour qui la CENI roule. Je n’irai pas me présenter dans ces bureaux puisque je ne voterai pas’’, tranche RM, un habitant de Matadi.
Une attitude que condamne la CENI. ‘’Voter, c’est un droit. La loi prévoit un autre affichage des listes des électeurs, cette fois là, définitifs un mois avant le scrutin. Les électeurs qui ne veulent pas aller vérifier leur nom maintenant commettent une erreur. Si le nom n’est pas repris, ils ne le verront pas sur la liste définitive. Du coup, ils ne sauront pas voter. Or l’actuelle opération leur permet de réclamer et d’être récupéré. A moins que la direction générale autorise comme en 2006 à cette catégorie d’électeurs de voter dans le site mentionné sur leur carte’’, fait savoir Charles Mena, de la CENI.

Prévenir les dégâts

Lors des échéances électorales passées, les électeurs dont les noms ne figuraient pas sur la liste de vote s’en étaient pris à la CENI. Certains ont posé des actes barbares?Ils ont saccagé des bureaux de vote, tabassé un chef de bureau en 2012.
Pour prévenir cette situation malencontreuse, une réunion sur la sécurisation électorale a eu lieu hier à l’inspection provinciale de la police, au ciné palace. Cette réunion a connu la participation des autorités politico-administratives et la police. Venu en mission au Bas-Congo, le commissaire divisionnaire adjoint ,Célestin Bengama, directeur de la sécurité publique a instruit principalement la police, de protéger les infrastructures publiques, les candidats, les témoins, les matériels …
Pour ce faire, le centre provincial des opérations (CPO) a été installé pour atténuer les risques et menaces pendant la période électorale. Le CPO est présidé par la Police et secondé par la CENI.
A ce jour, la CENI a multiplié les sites de vote à travers toute la province. De 561 en 2012, on en compte actuellement 881.

One Response to "Fiabilisation du fichier électoral : moins d’électeurs au Bas-Congo"

Leave a Reply

Your email address will not be published.