Dégradation du pont Lukula : Les habitants de Lukula et Tshela risquent de passer par Pointe-Noire pour atteindre Kinshasa

Le pont Lukula, dans le territoire portant le même nom, seule voie reliant le district du Bas-fleuve à Kinshasa, la capitale se détériore au jour le jour. Les habitants sollicitent l’implication des autorités pour sa réhabilitation.

Sur ce pont Lukula, des nids -de- poule jonchent,les eaux de pluie stagnent,les têtes d’érosions sont visibles de part et d’autres,les herbes sauvages poussent,les garde-fous ne tiennent plus… La situation inquiète. ‘’La réhabilitation de ce pont demande beaucoup de fond. Nous ne saurons le faire avec les moyens du bord. Ce pont est économiquement stratégique pour l’ensemble du Bas-fleuve’’,souligne Tshikala, administrateur du territoire de Lukula.

 ‘’La réhabilitation de ce pont ne relève pas du gouvernement provincial puisque ce dernier n’a pas de moyen pour cela. Aussi, l’argent du péage sur la nationale numéro 1 est géré par le ministère des Travaux Publics et Infrastructures de Kinshasa. Il faut qu’il comprenne que les véhicules qui paient empruntent cette voie. Si ce pont s’écroule, nous serons obligés de passer par Pointe-Noire (au Congo-Brazza ville) pour atteindre Kinshasa. Nous serons humiliés pour une seconde fois. Déjà aujourd’hui pour faire Bukavu, il faut passer par le Rwanda’’, déclaré Philippe Muanda, député élu du Bas-fleuve.

Construit en 1953, ce pont est l’unique voie qui relie le Bas-fleuve à Kinshasa. Profitant de ses vacances parlementaires, Philippe Muanda, député élu du Bas-fleuve a fait le constat.

 

2 Responses to "Dégradation du pont Lukula : Les habitants de Lukula et Tshela risquent de passer par Pointe-Noire pour atteindre Kinshasa"

Leave a Reply

Your email address will not be published.