La ministre du Commerce agréablement surprise de l’expertise des laboratoires de l’OCC

La ministre du Commerce agréablement surprise de l’expertise des laboratoires de l’OCC

Néfertiti Ngudianza Bayokisa Kisula, ministre du Commerce vient d’ entamer une série de visites au sein des services sous sa tutelle. Elle vient d’être aujourd’hui à l’Office congolais de contrôle (OCC). Objectif : toucher du doigt les réalités de cet office.

Entretien-entre-Abert-Kasongodirecteur-généra-de-lOCC-et-Néfertiti-Ngudianzaministre-du-Commerce-à-la-direction-générale-de-lOCC.jpg/Photo Infobascongo

Entretien-entre-Abert-Kasongodirecteur-généra-de-lOCC-et-Néfertiti-Ngudianzaministre-du-Commerce-à-la-direction-générale-de-lOCC.jpg/Photo Infobascongo

C’est sous une fine pluie que Néfertiti Ngudianza Bayokisa Kisula est arrivée hier à la direction générale de l’OCC à Gombe. Après son accueil par Albert Kasongo, le directeur général de l’OCC,la ministre du Commerce s’est fait expliquer quelques grands projets de cet office. En effet, à Matadi, dans le Bas-Congo , un grand bâtiment sort des terres. Les travaux sont fortement avancés. A Nselé à Kinshasa, l’OCC nourrit l’ambition de construire des laboratoires modernes d’essais. A proximité, il érigera 1500 maisons pour les agents. Albert Kasongo a aussi annoncé que dès la semaine prochaine, l’OCC dédouanera des jeeps de laboratoires mobiles. « Ces véhicules aideront à la fiabilisation des informations des marchandises qui nous arrivent »,fait-il savoir.

Moins de produits impropres
Après la visite de quelques bureaux, la ministre du Commerce quitte la direction générale pour les laboratoires. A l’aide d’un vidéoprojecteur, Gaby Mampuya Lubiba, directeur des laboratoires de l’OCC lui  explique le travail que les laboratoires de l’OCC réalisent. Sur base des statistiques, il relève le nombre d’échantillons alimentaires contrôlés de 2012 à 2014. Il ressort une forte diminution des produits non conformes. Selon lui, le décret n° 011/032 du 29 juin 2011 portant suppression des perceptions illégales aux frontières a causé du tort à la population. Il empêchait à l’OCC de percevoir certains frais. « Cela a poussé qu’il soit déversé sur le marché des produits non-conformes. Or, notre mission, c’est de protéger la santé de la population », rappelle le directeur de laboratoire. Et de préciser : « Malgré ce décret, nous avons accepté de travailler sans argent. C’est ainsi que nous avons ce bon résultat.»

Expertise de l’OCC saluée par la ministre

Le directeur de laboratoire de 'OCC fournit des explications à la ministre du Commerce

Le directeur de laboratoire de ‘OCC fournit des explications à la ministre du Commerce

Gaby Mampuya démontre les performances des laboratoires de l’OCC: nos laboratoires d’étalonnage de masse,de volume et de température sont accrédités sur la plan international ;en 2013 et 2014,le « laboratory quality services international » nous a primés,l’Allemagne a reconnu notre compétence dans le contrôle du ciment… « Nous avons un fond documentaire évalué à plus de 30 000 normes. S’il est exploité, l’OCC apportera sa pierre à l’émergence de la RDC en 2030,assure le directeur des laboratoires. Dans ce pays, Il y a aucun laboratoire qui égale l’OCC.» « Agréablement surprise de la capacité en matière de contrôle de la qualité et de la quantité des produits qu’a l’OCC. Je ne peux que souhaiter bon vent à l’office tout en lui promettant l’appui nécessaire à sa politique », couche sur le livre d’or la ministre du Commerce. Albert Kasongo lui a remis un tableau qui démontre les mérites de son office sur le plan international. « Quand vous recevrez des autorités dans votre bureau, vous pourrez leur montrer ce que l’OCC est capable de faire »,suggère-t-il.
Les perspectives d’avenir de l’OCC sont : outre la construction à Kinshasa d’un laboratoire ultra moderne à multifonctions, ouvert aux essais/analyses à l’espace francophone africain , l’accréditation de tous ses laboratoires d’essais d’ici l’orée 2016. Pour cette dernière, il travaille avec l’Allemagne, la République Sud Africaine, l’Australie, le Kenya, l’Union européenne et la SADC.

Leave a Reply

Your email address will not be published.