Kongo central: » Atou Matubuana est un ami, nous allons continuer à travailler ensemble »

Kongo central: » Atou Matubuana est un ami, nous allons continuer à travailler ensemble »

Trois jours après l’affaire de viol présumé du vice-gouverneur sur Mimie Muyita, Justin Luemba a rencontré le gouverneur Atou Matubuana ce mercredi 28 août à la résidence officielle du gouverneur au quartier ciné palace à Matadi. Ils réaffirment leur unité à la tête de la province du Kongo central. Une rencontre perçue différemment.

Devant la caméra, le photographe et les membres du conseil de sécurité, Justin Luemba entre en pleurs dans le salon. Le gouverneur Atou Matubuana se lève de son fauteuil et l’accueille. Il le serre dans ses bras, lui tapote sans cesse et lui bredouille quelques mots à l’oreille pour le consoler. L’étreinte s’éternise puis les deux hommes s’assoient l’un face à l’autre. Le vice-gouverneur affiche un profil bas. C’est tête baissée qu’il regarde à peine son chef. Atou Matubuana de son côté baisse aussi la tête mais pour une petite prière avant le tête à tête. À la sortie, Justin luemba est plus détendu et se prête au journaliste.  » Je suis venu lui présenter les faits et lui dire que j’étais avec lui et lui aussi a avoué qu’il continue à être avec moi », repond le vice-gouverneur.  » Nous ne voulons pas un embrasement de notre province, poursuit-il. Ce qui est arrivé est arrivé. C’est à travers les réseaux sociaux que l’on incrimine les uns et les autres. Il n’y a aucun problème entre moi et le gouverneur. On se connait depuis 2006 quand on était députés provinciaux. C’est mon ami, mon grand-frère, mon collaborateur, mon préséant. Nous devons regarder de l’avant pour continuer à faire notre travail pour l’intérêt de la population. »

Une source digne de foi parle de l’implication d’une grande dame du pays pour que cette rencontre se tienne.

Avis partagés

Cette rencontre affole comme l’affaire à l’origine de la brouille les réseaux sociaux. « Après la mobilisation pour le soutenir notamment les marches à Lukula et Matadi, le vice-gouverneur s’est moqué de nous; il n’a même pas présenté des excuses à ses administrés », râle un internaute. Un autre se réjouit de ce face à face: » honte aux prophètes de malheur qui brandissaient le spectre d’un clivage tribal au Kongo central et d’un divorce entre les numéros 1 et 2 de la province. Bravo au gouverneur et son vice pour cette attitude responsable », loue-t-il. Un jeune ironise: »Vive le théâtre! »
Dans l’entre-temps, des commissions d’enquête sont à pied d’oeuvre.

3 Responses to "Kongo central: » Atou Matubuana est un ami, nous allons continuer à travailler ensemble »"

Leave a Reply

Your email address will not be published.