RDC:les formateurs des policiers sur les droits des enfants recyclés

RDC:les formateurs des policiers sur les droits des enfants recyclés

Trente policières et policiers enseignants de différentes écoles de formation en RDC ont été recyclés sur les droits de l’enfant et les pratiques adaptées à l’enfant à Mbanza-Ngungu,au Kongo central. La formation appuyée par le Bureau international des droits de l’enfant dans le cadre du projet  »Batela Mwana » a été assurée par les formateurs de la Direction des écoles et formation de la Police nationale congolaise(PNC). Les participants en sortent ragaillardis.

Les leçons apprises portent sur les principes directeur de la convention sur le droit de l’enfant,la connaissance de l’enfant,la communication adéquate avec l’enfant,la collaboration multisectorielle,les différents profils de l’enfant,les règles d’,éthique et déontologie et l’approche par compétences. Les formateurs sont venus de la direction des écoles et formation de la PNC.
Madeleine Pezo est commissaire supérieur adjoint à la PNC,commandant escadron prévention des violences sexuelles de la ville de Matadi. Bien qu’elle soit routinière sur les questions liées à l’enfant,la formation a été bénéfique.  » J’ai appris beaucoup de nouvelles connaissances. Je remercie l’IBCR  »,se réjouit-elle.Sa collègue du sous-commissariat urbain de Mont-Ngafulu à Kinshasa retient désormais l’importance de la collaboration avec d’autres intervenants et le respect de la synergie protection de l’enfant.  »Le rappel de toutes ses notions clés renforce la protection de l’enfant et améliore le rendement de la police sur le terrain »,reconnaît Marceline Ndaya,commissaire supérieur adjoint et commandant de l’ escadron de protection de l’enfant et prévention sexuelles de la ville province de Kinshasa qui souhaite que, » cette formation s’étendre aux unités.territoriales de la police qui continuent à ignorer les droits de l’enfant ».
En effet,dans plusieurs de ces entités,les enfants sont victimes de beaucoup de violations de leurs droits.

Faire désormais confiance à la police

La direction générale des écoles et formation de la PNC a assuré la formation du 2 au 7 mars. Les quatre formateurs font partie du noyau des formateurs recyclés par IBCR(quand?). Le commissaire divisionnaire ,le général Celestin Kanyama,directeur de l’école de formation leur endoivent une fière chandelle.  »Je suis très satisfait »,lance-t-il. Sa joie,il le manifeste aussi à l’endroit de IBCR pour la remise à niveau de ces 30 formés. Déjà qu’il pense à la population.  »Elle doit faire confiance à la police en ce qui concerne le traitement des enfants, leurs droits et les pratiques qui lui sont adaptées. Hier,il y avait des faiblesses mais avec ce qui est en train d’être fait avec notre partenaire privilégié IBCR,c’est un.travail de grande valeur.Impliquons-nous pour atteindre le diapason d’autres nations du monde », recommande-t-il.
Emile Daribere Mbumba,chef de projet IBCR est lui aussi content de la qualité des formateurs mais aussi des participants. Il attend fiévreusement que ces derniers forment à leur tour les élèves policiers.

Leave a Reply

Your email address will not be published.