RDC: 8 ans de travaux forcés pour l’ancien ministre provincial des Finances Guy Matondo

RDC: 8 ans de travaux forcés pour l’ancien ministre provincial des Finances Guy Matondo

La Cour de cassation condamne Guy Matondo, ancien ministre provincial des Finances de la ville province de Kinshasa dans le gouvernement André Kimbuta à 8 ans des travaux forcés pour notamment détournement des deniers publics.

Huit ans de travaux forcés pour détournement, des faits lui reprochés par l’Assemblée provinciale de Kinshasa. Il s’agit selon la cour de 200 000$, 235 millions de francs congolais (138 235$), 7 500 $ et 14 000 000 des dollars. Le candidat malheureux à l’élection du gouverneur du Kongo central d’avril 2019 est aussi condamné à d’autres peines: interdiction pour 5 ans de droit de vote et d’illégibilité, interdiction d’accès aux postes publics et paraétatiques qu’elle qu’en soit l’échelon, la privation du droit à la condamnation où à la libération conditionnelle et à la réhabilitation.
Ses avocats promettent de saisir la Cour constitutionnelle face à ce qu’ils qualifient de « décision sentimentale ».
C’est depuis le 23 août 2019 que Matondo est en détention à la prison centrale de Makala, à Kinshasa.

3 Responses to "RDC: 8 ans de travaux forcés pour l’ancien ministre provincial des Finances Guy Matondo"

Leave a Reply

Your email address will not be published.