Covid-19: comment seront utilisés les 500 000$ mis à disposition du Kongo central ?

Covid-19: comment seront utilisés les 500 000$ mis à disposition du Kongo central ?

Longtemps attendus, les 500 000$ alloués par le gouvernement congolais à la lutte contre la Covid-19 au Kongo central sont déjà sur place en province. Ils seront affectés d’ici à la semaine qui débute lundi. Mais comment ? Déjà, l’enveloppe est jugée insuffisante.


De l’argent qui alimentait les conversations :500 000$. Il se trouve dans l’escarcelle du gouvernement provincial.  »Nous sommes contents de recevoir enfin ces fonds du gouvernement de la République », se réjouit un médecin.

Pour lutter efficacement contre la Covid-19, la coordination provinciale de la riposte au Coronavirus avait pourtant sollicité une enveloppe de 750 000$.
« Cet argent est d’autant insuffisant qu’il devra, en plus de la motivation depuis avril, servir à acheter des intrants », se plaint un professionnel de santé. Il renseigne que « le gouvernement provincial et la direction provinciale de la santé sont en pourparlers pour mettre en place un comité de gestion et dispatcher ainsi les fonds pour lutter contre la pandémie dans les 31 zones de santé dont les seize touchées ».
Le Kongo central est la deuxième province la plus touchée par cette pandémie avec 339 cas après Kinshasa.

Requinquer notamment l’équipe de la riposte

En effet, le personnel soignant manque d’équipements de protection individuelle et ne sont pas payés. Conséquence, ils ne sont plus motivés. Déjà par moment, ils sèchent le travail. « Ceci devrait nous remonter le moral et nous remettre le coeur à l’ouvrage, car il n’y était plus », assure un prestataire des soins. Jusque-là, c’est le gouvernement provincial qui soutenait la lutte contre le Coronavirus. L’appui du gouvernement central bat en brèche l’idée avancée par des habitants que le gouvernement provincial et l’équipe de la riposte font de cette maladie leur pactole.

D’après une source digne de foi, « ces fonds vont couvrir une période de six mois, à dater du début de la pandémie dans la province », le mois d’avril donc. Les professionnels des médias qui sensibilisent eux-aussi sur la Covid-19, guettent aussi le comité provincial de la riposte.  »il faut soutenir non seulement la chaîne provinciale mais aussi les autres médias qui y travaillent », soulignait Serge Banzaba, un journaliste de la chaîne provinciale. Reste à savoir si cet argent ne sera pas source de dissension.

Leave a Reply

Your email address will not be published.