Songololo: un détenu pour une dette de 15$ parmi les libérés du parquet

Songololo: un détenu pour une dette de 15$ parmi les libérés du parquet

Grâce à la visite de la Fraternité des prisons à la prison de Songololo et au cachot de Lufu au Kongo central,le parquet près le tribunal de paix de ce territoire relaxe trois détenus. L’un d’eux y croupissait pour une dette de 30 000 FC(15$).

Après quelques jours de détention à la prison de Songololo, un jeune est libre. Il doit de l’argent à une personne.  »Merci », se fond–il à l’endroit de la Fraternité des prisons. Deux autres recouvrent aussi la liberté. L’un pour une dispute avec sa femme et l’autre pour un abus de confiance non prouvé.  »Leurs arrestations sont non fondées et les faits commis sont bénins », a jugé le magistrat cité par Néhémie Nkusu, le responsable provincial de la Fraternité des prisons.

Salutaire surveillance

C’est dans le cadre de la surveillance( monitoring) de la prison de Songololo et de l’amigo de Lufu que le coordonnateur de la Fraternité des prisons a organisé cette activité en partenariat avec le parquet.
Cette surveillance a davantage resserré les liens entre cette ONG et le parquet près le tribunal de paix de Songololo qui en a profité pour remettre aux 89 détenus et prisonniers de la maison carcérale de Songololo, un sac de riz de 25 Kg et 5 litres d’huile de palme. Ils n’avaient rien à manger en cette journée.

Leave a Reply

Your email address will not be published.