Construction de l’université officielle du Kongo central : Cédric Bile, jeune économiste propose autre chose aux élus du peuple

Construction de l’université officielle du Kongo central : Cédric Bile, jeune économiste propose autre chose aux élus du peuple

Alors que sénateurs et députés nationaux du Kongo central choisissent la construction de l’université officielle du Kongo central dans le cadre du projet sino-congolais, Cédric Bile, un jeune économiste propose la création de hautes écoles pour former les professionnels dans des domaines variés.

Une université officielle sera de trop pour lui. Cédric Bile, 29 ans pense, au contraire, à ce qu’il appelle émergence-développement.  ‘’Vous serez d’accord avec nous que notre système éducatif a failli et n’est pas adapté pour se lancer sur le chemin de l’émergence.

Les pays compte beaucoup d’universités et instituts supérieurs mais ceux-ci n’ont pas donné les résultats attendus’’, argumente-t-il. Pour cet enseignant d’instituts supérieurs et des universités, l’économie demeure très vulnérable et l’accès aux soins de santé aléatoire. ‘’Alors, créer une université dans la province du Kongo central n’est pas mauvais mais nous croyons qu’à l’égard des potentialités que regorge le pays ou la province (terres arables, cours d’eau,…), le pays devrait  former des gens selon les besoins’’, soutient l’économiste.

lire aussi:Projet sino-congolais: sénateurs et députés nationaux optent pour la construction de l’université officielle du Kongo central

Création de hautes écoles

Son idée : la création de hautes écoles pour former les professionnels dans les domaines variés afin de  répondre au besoin  de résorber le chômage, susciter l’esprit entrepreneurial. Ces domaines sont: agriculture, pêche, navigation, élevage, peinture, académie de sport, verrerie, métallurgie, sidérurgie, menuiserie, mécanique, sciences infirmières… ‘’Le pays manque sérieusement du personnel dans ces domaines là pour avoir été  concentré à former beaucoup d’économistes et juristes. Et, c’est une des raisons de ne pas attirer les Investisseurs car ils ne pensent pas trouver une main d’œuvre qualifiée.’’

Bile conclut en s’interrogeant : ‘’Ne pouvons-nous pas suivre, bien que la comparaison ne soit pas raison, l’exemple des pays émergents aujourd’hui traités de dragons, tigres, jaguars (Inde,  Corée du Sud, Taïwan, Singapour, Brésil, …) en revoyant les objectifs de notre système éducatif?’’

2 Responses to "Construction de l’université officielle du Kongo central : Cédric Bile, jeune économiste propose autre chose aux élus du peuple"

Leave a Reply

Your email address will not be published.