Matadi: des bandits tuent un homme à la machette

Matadi: des bandits tuent un homme à la machette

Blanchard, vendeur de carburant a été attaqué dimanche le 5 juillet soir à la machette par des racketteurs dits kulunas. Il est mort lundi des suites de ses blessures.


Le matin, Blanchard, un Kadhafi exerçant à Nzanza (Kadhafi, vendeur informel de carburant, Ndlr) a rendu l’âme à l’hôpital CEC Baobab à Nzanza où il était pris en charge. D’après un de ses proches, il est mort d’hémorragie. Il raconte:  »Il etait 20 heures dimanche quand Blanchard rentre de son service après avoir fait les comptes avec son grand-frère. Sur le chemin de son domicile, sept racketteurs l’attaquent vers Bezac à Nzanza. Ils veulent lui ravir de l’argent. L’un d’eux lui assène un coup de machette. Pour se protéger la figure, il lève son bras qui est grièvement blessé par la machette. Il saigne abondamment. Pendant ce temps, ses bourreaux le dépouillent. Ils emportent 500$ et une importante somme en francs congolais puis s’évanouissent dans la nature. Blanchard est laissé pour mort mais est secouru par des passants qui l’achéminent à l’hôpital CEC Baobab à Nzanza. Il y est pris en charge mais décédera ce matin non seulement à cause de l’hémorragie mais aussi des coups reçus. »
Une source raconte elle, que Blanchard connaissait certains de ces bourreaux.  »Il aurait cité leurs noms avant de tirer sa révérence », dit-elle.

Ce forfait à l’arme blanche n’est pas sans rappeler un autre, l’attaque par des hommes armés de fusils chez un avocat vers les antennes au-delà du terrain Cmdc à Kinkannda le 30 juin dernier. L’avocat a reçu deux balles aux jambes. Il est depuis hospitalisé à Nzo a Nsalasani à Matadi pour des soins .

Leave a Reply

Your email address will not be published.