Kongo central: tirs de balles et de gaz lacrymogène pour dégager la route barricadée par des jeunes à Boko

Kongo central: tirs de balles et de gaz lacrymogène pour dégager la route barricadée par des jeunes à Boko

Débandade à Boko sur la route nationale au Kongo central après des tirs de balles et de gaz lacrymogène par la police et l’armée pour dissuader des chauffeurs et des jeunes qui ont barricadé la route pour protester contre le réajustement du péage au taux du dollars

Des policiers et des militaires ont usé d’armes à feu et de gaz lacrymogène pour disperser les nombreux chauffeurs et habitants qui se plaisaient à faire les durs quand à l’arrivée du gouverneur du Kongo central ils lançaient des projectiles. Il y a des blessés dont une femme qui a reçu une balle au bras. La police a aussi arrêté des frondeurs. C’est depuis 10 heures que ces jeunes ont retenu captifs plusieurs véhicules. Ils ont brûlé des pneus, des épaves des véhicules, placé de gros arbres..


 »Nous disons non à cette augmentation, personne ne paiera et aucun véhicule ne circulera », criait un jeune au mégaphone. Ces jeunes ont refusé d’écouter le ministre provincial des Transports et voies de communication et les autorités de l’OEBK, le service de l’Etat qui gère le pont.
Le péage a été augmenté de 550 FC (0,36$).

2 Responses to "Kongo central: tirs de balles et de gaz lacrymogène pour dégager la route barricadée par des jeunes à Boko"

Leave a Reply

Your email address will not be published.