Covid-19: craintes au Kongo central après la levée de l’état d’urgence

Covid-19: craintes au Kongo central après la levée de l’état d’urgence

Pendant que le virus continue de se glisser en RDC, le président de la République Félix Tshisekedi lève l’état d’urgence. Mais le non respect des gestes barrières risquent d’aggraver la situation.

Au Kongo central la levée de l’état d’urgence réjouit les habitants. Bars, églises, écoles, universités…peuvent rouvrir. Mais le rideau reste tiré jusqu’à nouvel ordre sur les funérailles. Et, les professionnels de santé eux, sont inquiets. « Les gens peuvent se réinfecter de nouveau avec l’apparition de la pandémie dans les 12 autres provinces non touchées et une recrudescence du nombre des cas dans celles déjà affectées », fait observer Dr Myriam Kalazanza. « A Matadi, tu peux traverser du Nord au Sud, d’Ouest en Est, sans voir des gens qui portent des masques. Kinshasa va renouer avec le Kongo central, c’est vraiment un danger », craint le Dr Ango Ango, médecin chef de zone de Nzanza, à Matadi.

A cela s’ajoute le déni de la maladie, le non paiement des prestataires de santé engagés dans la lutte contre le Coronavirus…

Respect des mesures barrières

Le Kongo central vient en deuxième position des contaminés (359 cas) en RDC après Kinshasa. « Il faudra insister sur la discipline des populations surtout sur les gestes barrières à respecter », conseille Dr Myriam. « Il faut le strict respect du port du masque et de la distanciation physique », complète son confrère Ango Ango.

Félix Tshisekedi a lui aussi abondé dans le même sens.

Le président Tshisekedi

L’état d’urgence a été décrété le 24 mars dernier pour faire face à la Covid-19 par le président de la République Félix Tshisekedi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.