Covid-19: toujours impayés, les prestataires de Matadi envisagent de descendre dans la rue

Covid-19: toujours impayés, les prestataires de Matadi envisagent de descendre dans la rue

Depuis l’arrivée à Matadi de 500 000$ dollars d’appui gouvernemental pour la lutte contre la Covid-19 qui prend aussi en compte leur paie, les prestataires de soins de Matadi restent impayés. Ils montent au créneau et entendent mener des actions pour réclamer leur droit.

« C’en est trop! Le ministre provincial de la Santé nous a rassurés que les 500 000$ que le gouvernement Congolais a mis à la disposition du Kongo central pour lutter contre le Coronavirus sont bel et bien sur place à Matadi. Cet argent inclue notre rémunération. Mais, pourquoi ne sommes-nous toujours pas payés? », se demande l’un des prestataires.

Le 7 juillet, les 168 prestataires de la zone de santé de Nzanza à Matadi avaient battu le pavé pour réclamer trois mois d’arriérés de prime. En dépit des promesses du ministre provincial de la Santé, ils n’ont encore rien touché. Excédés, les prestataires de Matadi envisagent selon une source mener d’autres actions. En première ligne dans la lutte contre la Covid-19, plusieurs de ce personnel de santé ont été atteints par la Covid-19 car très mal équipés au début de la maladie au Kongo central en avril dernier. Beaucoup seraient découragés et ne se donnent plus à fond .

Argent bloqué?

Mais, pourquoi ce retard dans la paie de ses prestataires? Une source sanitaire évoque « des problèmes avec les banques où seraient logés les fonds ». Une autre source affirme que « les 500 00$ sont logés dans les comptes de la province et que ceux-ci sont bloqués à cause de la crise institutionnelle qui a élu domicile au Kongo central ». Toujours d’après cette source « une équipe diligentée par le gouvernement provincial aurait effectué le déplacement de la capitale pour tenter de débloquer la situation, mais rien n’est encore acquis ».
Les prestataires eux, sont à bout de nerfs et prêts à lancer des actions d’envergure dans la capitale du Kongo central.

Dans l’entretemps, le Coronavirus poursuit sa ballade en dépit de la levée de l’état d’urgence sanitaire le 21 juillet. L’épidémie a touché en ce jour 359 personnes au kongo central, 243 à Matadi dont 25 décès.

Leave a Reply

Your email address will not be published.