Covid-19: la zone de santé de Matadi ne prendra pas part à la marche de protestation du 27 juillet

Covid-19: la zone de santé de Matadi ne prendra pas part à la marche de protestation du 27 juillet

Le collectif d’agents du ministère de la Santé affectés à la riposte contre la Covid-19 a annoncé l’organisation lundi 27 juillet d’une marche de protestation contre le non-paiement de leurs primes. La zone de santé de Matadi elle, n’y fera pas partie selon certains de ses prestataires.

« Nous ne pourrons participer à cette marche », affirme un prestataire de la zone de santé de Matadi. Selon lui, « le médecin chef de zone aurait interdit toute participation à cette marche de protestation, lors de la réunion d’évaluation Covid-19 de vendredi dernier ». Ils sont pourtant beaucoup, ces prestataires qui annoncent leur présence lundi à la marche pour réclamer trois mois d’arriérés de prime. La plupart sont de la zone de santé de Nzanza. « Trop, c’est trop au Kongo central! Réveillons-nous et revendiquons nos droits inaliénables, nous serons là le lundi à 8 heures », poste l’un d’eux dans le groupe WhatsApp Covid-Zone de santé Nzanza. A un internaute de leur apporter son soutien: » pourquoi ces gens sont méchants et sans cœur? Vous avez risqué vos vies pour servir la nation et c’est comme ça qu’ils vont vous payer? Chaque chose à son temps. Faites la marche car trop, c’est trop! »
Cependant, le Dr Ango Ango, médecin chef de zone de Nzanza n’est pas d’accord avec ses jeunes. « Chers tous, le whattsap de la zone de santé de Nzanza constitue un cadre pour information et échanges par rapport aux activités Covid-19 de la zone de santé de Nzanza. Ce whattsap ne peut être un courroie de transmission d’autre informations », les a-t-il remis à l’ordre. Selon une source, il ne soutient pas cette marche.

Sacré 500 000$

Les 500 000$, l’enveloppe du gouvernement à la riposte contre le Coronavirus au Kongo central est la pomme de discorde. Cet argent est pourtant déjà à Matadi depuis début juillet. Il est notamment destiné à la paie de trois mois de prime des agents affectés à la riposte contre la Covid-19. Le 7 juillet, lors d’une marche cette fois-là des prestataires de la zone de santé de Nzanza, le ministre provincial de la santé était allé à leur rencontre. « La province du Kongo central a reçu du gouvernement national 500 000$ pour lutter contre le Coronavirus. La semaine passée, cet argent est arrivé en province. Appaisez-vous, soyons tranquilles, rentrons dans nos postes de travail et attendez le moment venu », avait rassuré Nestor Mandiangu. Mais, près d’un mois après, la paie tant attendue n’est toujours pas intervenue. « Où seraient passés les 500 000$ », se demandent nombre de ces prestataires qui ne comprennent pas qu’ils ne soient toujours pas payés pendant que « leurs confrères de Kinshasa ont déjà bénéficié de deux mois de prime ».
Le collectif d’agents du ministère de la Santé affectés à la riposte contre le Coronavirus eux, ont déjà informé la mairie de l’organisation de leur marche lundi 27 juillet. Elle partira de l’hôpital provincial de référence de Kinkanda pour le gouvernorat de province où sera déposé un mémorandum.

Leave a Reply

Your email address will not be published.