Les propriétaires des funérariums de Matadi:  »Nous proposons que l’on autorise l’exposition des corps simplement pour le recueillement »

Les propriétaires des funérariums de Matadi:  »Nous proposons que l’on autorise l’exposition des corps simplement pour le recueillement »


Les responsables des chambres funéraires de Matadi veulent rencontrer les autorités provinciales en vue de solliciter l’exposition des dépouilles mortelles juste pour le recueillement dans leurs espaces. Ils étaient en réunion dans le funérarium Nsona, à Coca-Cola.

Le porte-parole des propriétaires des funerariums de Matadi

Depuis l’état d’urgence sanitaire décrété par le président de la République le 24 mars dernier à cause de la Covid-19, les dépouilles mortelles ne sont plus exposées dans les funerariums et residences particulièrement à l’ouest de la RDC où la pratique est courante. Et malgré la levée de cet état d’urgence le 21 juillet, la décision est maintenue. Ce qui cause un manque à gagner pour les responsables des funerariums mais aussi un sentiment d’abandon des morts pour certaines familles. Pour d’autres, la décision doit demeurer car  »enterrer les morts ruinent les vivants ». Les dépenses avoisinent parfois les 10 000$ pour les familles nanties. Les moins s’endettent même.

Leave a Reply

Your email address will not be published.