Funérailles de Bibi Khonde morte d’une balle à Boko : ‘’Ta mort ne provient ni de Dieu ni de la famille. Elle a été provoquée par l’Etat’’

Funérailles de Bibi Khonde morte d’une balle à Boko : ‘’Ta mort ne provient ni de Dieu ni de la famille. Elle a été provoquée par l’Etat’’

Elle habitait Boko, elle y est morte, elle y est inhumée: Bibi Khonde. Cette femme de 58 ans a été victime d’une balle perdue lors d’une manifestation contre le réajustement du taux du péage du pont maréchal au Kongo central. Que d’émotions lors de ses funérailles.

Par Blaise Vangu

Pour l’inhumation de sa fille chérie, Khonde n’a pas de paroles à lui adresser. Révérend kimbanguiste, les adieux à sa ‘’Bibi’’, ce père qui s’efforce d’être stoïque les veut en prière. Il prononce à peine quelques phrases regardant sa fille dans sa dernière demeure et éclate en sanglots : ‘’Ta mort ne provient ni de Dieu ni de la famille. Elle a été provoquée par l’Etat. Mais Dieu sait pourquoi cela est arrivé, il voit tout.’’ Pleurs extrêmes et inconsolables.

                                                  

Bibi Khonde a été touchée d’une balle à l’épaule le 10 juillet dernier lors des échauffourées entre des policiers et militaires et des chauffeurs soutenus par des jeunes. Ce jour-là, ces derniers avaient barricadé la route nationale à Boko, à environ 7 Km de Matadi. Ils protestaient  contre le réajustement du taux du péage du pont maréchal.

Lire aussi://Kongo central: une femme décède des échauffourées entre les forces de l’ordre et des jeunes à Boko

Les habitants de ce village lui ont rendu les derniers hommages.

                                                          

Selon une source digne de foi, le gouvernement provincial a contribué à hauteur de 6 000 000 de Fc (3 000$) pour ces funérailles.

Lire aussi:‘’Ma fille est à la morgue, je ne dors pas. Enterrons-là’’: déclaration du père de Bibi Khonde, la dame morte d’une balle à Boko

One Response to "Funérailles de Bibi Khonde morte d’une balle à Boko : ‘’Ta mort ne provient ni de Dieu ni de la famille. Elle a été provoquée par l’Etat’’"

Leave a Reply

Your email address will not be published.