Lutte contre Covid-19:  »bilan positif pour la zone de santé de Matadi »

Lutte contre Covid-19:  »bilan positif pour la zone de santé de Matadi »

Épicentre de la pandémie au Kongo central, la zone de santé de Matadi a évalué ses activités de lutte contre la Covid-19 dans la salle de réunion de l’OMS, dans l’enceinte de l’hôpital provincial de référence de Kinkanda, à Matadi. Le bilan est positif selon son médecin chef de zone en dépit de quelques difficultés et des décès enregistrés .

Debout, l’assistance observe une minute de silence. Elle rend hommage aux 13 victimes de la covid-19 de la zone de santé de Matadi. Parmi eux: une infirmière de l’hôpital provincial de référence de Kinkanda, à Matadi et une accompagnatrice de la Zone de santé venue du niveau national ».
Le 27 avril, le Kongo central enregistre son premier cas de Covid-19. Depuis, la zone de santé de Matadi affiche 182 cas sur 452 que compte la province, 14 cas probables, 166 guérisons, 13 décès soit 7% de victimes ( la majorité âgée de plus de 50 ans et aucun décès parmi les 17 ans et moins même si 16 cas ont été enregistrés dans cette couche), avec plus de 80% de cas bénins.

 »Bilan positif  »

Si le début de la lutte a été difficile, la zone s’est vite ressaisie et se classe aujourd’hui parmi les meilleurs élèves dans la lutte contre le Coronavirus. Voilà pourquoi au cours de la rencontre qui a réuni près de quarante personnes, membres de la zone de santé et leurs partenaires OMS, ADRA, Oxfam, FHI, Programme national multisectoriel de lutt contre le sida(Pnmls) et société civile, Docteur Goethe Makindu, médecin chef de zone est revenu notamment sur la situation épidémiologique, la présentation des activités par commission l’apport des partenaires et les facteurs de succès dans la lutte. Tous sont pour ainsi dire satisfaits. « Le bilan de nos activités est positif car les prestataires se sont appropriés la lutte », vante Docteur Makindu. D’autres clés du succès sont: »l’apport financier du gouvernement national et du gouvernement provincial; l’accompagnement de la zone par les équipes du niveau central et provincial; la motivation des acteurs (Hygiénistes, Relais communautaires et Brigadiers) par ADRA; la tenue régulière des réunions du comité local de coordination (CLC); la participation active des partenaires dans les réunions du CLC de la zone de santé; suivi des recommandations de ses réunions , exécutées à 80% ainsi que l’évaluation des activités du jour et la planification des activités du jour suivant. »

Goulots d’étranglement

Mais au côté des facteurs de réussite, la riposte souffre aussi de certains maux, entre autres, « l’insuffisance des moyens logistiques et communicationnels ». D’ou le plaidoyer de la zone. « Si la division provinciale de la santé nous dote des moyens conséquents, vous allez constater un grand changement dans les résultats de la zone les prochains jours », plaide Makindu qui par ailleurs, a remonté le moral de ses troupes qui, comme dans les 30 autres zone de santé de la province, se sont relâchés dans leur tâche. Conséquence: » les chiffres du kongo central sont en baisse. Il est troisième avec 452 cas après Kinshasa et le Nord-Kivu ». Plusieurs recommandations ont,à propos, été formulées à l’équipe de riposte de la zone de santé de Matadi. Elle a promis les intégrer dans son rapport avant sa vulgarisation.

Le médecin chef de zone de santé de Matadi, a invité l’assistance à « renforcer la sensibilisation et la population au respect de gestes barrières pour empêcher une quelconque résurgence de l’épidémie ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.