Le nouveau procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Matadi prend ses fonctions

Le nouveau procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Matadi prend ses fonctions

La salle de plénière du Tribunal de grande instance de Matadi au Kongo central, a accueilli la cérémonie de renouvellement de serment statutaire du nouveau procureur de la République du parquet près le Tribunal de céans le 04 septembre. A la population du Kongo central, Piepie Mukuna Tshileo a promis d’administrer une justice équitable.

Devant le Tribunal de grande instance de Matadi, plusieurs personnalités et membres de famille, le nouveau procureur de la République a juré de « respecter la Constitution et les lois de la République démocratique du Congo, et de remplir loyalement et fidèlement, avec honneur et dignité les fonctions qui lui sont confiées ». Pour concrétiser le voeu du président Félix Tshisekedi qui prône l’état de droit, Il a promis aux justiciables une justice équitable. « Je veux administrer une justice où le plus fort ne sera pas favorisé au détriment du plus faible et vice-versa, pour satisfaire tout le monde », a-t-il assuré.

Piepie Mukuna prend ses fonctions à la faveur des ordonnances présidentielles du 17 juillet dernier nommant et affectant des magistrats aux nouvelles fonctions.
53 ans, marié et père d’une fille, l’impétrant Mukuna est licencié en droit privé et judiciaire de l’université de Lubumbashi. Il a été tour à tour magistrat à titre provisoire affecté au parquet de grande instance de Matete à Kinshasa ,substitut du procureur de la République, premier substitut du procureur de la République et affecté successivement au parquet de Kananga et de Kinkole à Kinshasa, chef du parquet près le Tribunal de paix de Matadi et enfin procureur de la République affecté au parquet de grande instance de Matadi. Il est membre du groupe africain de l’union internationale des magistrats. Il a dans ce cadre participé à plusieurs réunions régionales et internationales de cette organisation qui lutte pour l’indépendance et le statut universel du magistrat, notamment aux USA, au Chili, au Kazakhstan, au Mexique, en Algérie, au Mali, au Mozambique et en Afrique du Sud.

Leave a Reply

Your email address will not be published.