Baudelaire Lutete, ce jeune musicien qui a réussi à faire émouvoir aux larmes le grand Lokua Kanza

Baudelaire Lutete, ce jeune musicien qui a réussi à faire émouvoir aux larmes le grand Lokua Kanza

Lokua Kanza, artiste musicien congolais de renom, toujours occupé, a quand même pu accorder quelques minutes à un de ses admirateurs: Baudelaire Lutete, un habitant de Matadi, au Kongo central. Le maestro n’a pu retenir ses larmes. Ce rapprochement facilité par Deo Nkusu, le ministre des Relations avec le Parlement, augure de belles perspectives pour le jeune artiste musicien.

Lokua Kanza a prêté sa guitare à l’accompagnateur du jeune artiste pour une petite audition. Dans sa chanson ‘’Mon état’’ Baudelaire, 32 ans, raconte comment il est devenu personne vivant avec handicap jusqu’à perdre l’usage de ses pieds comme son père Michel Lutete, un excellent comptable et journaliste. Il dit être fier de lui, qu’il s’accepte comme tel et qu’il a des atouts à faire valoir.  »Je ne compte sur personne, je ne compte que sur Dieu », se répète-t-il dans le refrain. Il touche en plein cœur l’icone Lokua.  Il lui a fait monter les larmes aux yeux. 

 »Je ne suis pas Dieu, je ne prévois pas l’avenir, je ne suis pas un voyant mais sois prêt à affronter le public. Tu as une belle voix, cela n’implique pas un grand travail. Je n’ai jamais vu un musicien qui chante avec autant d’émotions. Il y a des musiciens qui ont la voix mais qui ne dégagent pas l’émotion. D’autres en dégagent mais n’ont pas une belle voix. Toi, tu as les deux, tu es vrai », encense Lokua.

C’est depuis bien longtemps que Deo Nkusu lui avait fait la promesse de le présenter à Lokua Kanza. Son jour de chance est arrivé. ‘’ Le plus grand rêve de ma vie vient de s’accomplir. Rencontrer Lokua  Kanza, là n’est pas le problème, car je me disais qu’en tant qu’artiste musicien, je pouvais un jour le croiser. Mais le voir pleurer, je ne pouvais me l’imaginer même dans mes rêves les plus fous. Je, je, je n’ai pas de mots, balbutie le jeune artiste musicien. Je me considère désormais musicien. Il m’a convaincu que je peux croire en moi.’’

 »Je me considère désormais musicien »

C’est en 2004 que Baudelaire Lutete débute sa carrière. Le public le découvre lors d’un méga concert du rapeur Ntoto Mabiala Bienvenu alias NMB La Panthère, un autre talentueux jeune artiste musicien originaire du Kongo central. C’est quelques années plus tard qu’il a conquis le cœur de Deo Nkusu. Depuis, il se préoccupe de son essor à l’instar de la petite Choisie Basolwa, musicienne chrétienne.  »Deo Nkusu représente l’amour pour moi. Il m’aime pour de vrai. Imaginez-vous une autre autorité de sa trempe m’appeler son ami! », lance reconnaissant Baudelaire. Baudelaire sait que son idole n’est pas facile à rencontrer. Il entonne un autre morceau. Il émeut encore.

 »Tu peux arrêter de chanter. Je t’écoute simplement par plaisir. je suis déjà ton fan. Tout ce que je peux te dire, c’est que quand tu auras besoin de moi, je serai là. Beaucoup de gens veulent chanter avec moi. Soit je refuse soit je n’ai pas le temps. Si c’était ton rêve de chanter avec moi, cela s’accomplira », promet Lokua tout sourire. Un cadeau qui n’a pas donné le sommeil à Baudelaire.

One Response to "Baudelaire Lutete, ce jeune musicien qui a réussi à faire émouvoir aux larmes le grand Lokua Kanza"

Leave a Reply

Your email address will not be published.