Blessé par des bandits, l’abbé Innocent Muanda adresse un message aux autorités du Kongo Central

Blessé par des bandits, l’abbé Innocent Muanda adresse un message  aux autorités du Kongo Central

Victime de la cruauté des bandits à mains armées qui lui ont tiré une balle dans la jambe droite dans la nuit du samedi 12 à dimanche 13 septembre, l’abbé Innocent Muanda, prêtre du diocèse de Boma poursuit des soins. Il revient sur cette nuit sombre et adresse un message aux autorités du Kongo central sur l’insécurité.

Par Nana-Madeleine Mbungu

Abbé Innoncent Muanda

C’est la énième fois qu’un prêtre soit victime de l’attaque des bandits à mains armées.

 » La question de la sécurité est régalienne. Nous devons plus compter sur les autorités qui ont pour mission la sécurité des personnes et de leurs biens. Pendant la Covid-19, la ville de Boma était appuyée par un grand nombre de policiers. Pendant cette période, il y avait accalmie. Quand ils sont partis, les cas de vandalisme ont repris . Le nombre de policiers est un indicateur pouvant apporter une solution. Il faut doter la police des moyens logistiques, la mobilité pour faire face à ce problème sécuritaire », propose Me Roger Mavungu.

Il demande aussi à la population d’apporter des informations aux autorités quand elle descele des personnes suspectes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.