Kongo central: les pensionnaires de la prison de Songololo vont cultiver pour se nourrir

Kongo central: les pensionnaires de la prison de Songololo vont cultiver pour se nourrir

Les ayants droits de Songololo ont mis 7 ha de terre à disposition de la prison de Songololo, au Kongo central en vue de trouver une solution durable à l’alimentation des prisonniers de cette institution carcérale.

Dès la semaine prochaine, des travaux demarrent sur deux hectares. Administrateur du territoire, directeur de la prison, prêtre de la paroisse de Songololo, pasteurs, représentant des ayants droits, inspecteur du développement rural et membres de la Fraternité des prisons ont pris cet engagement pour trouver une solution durable à la situation difficile des prisonniers. Manger est un casse-tête pour les prisonniers de Songololo. Beaucoup vivent de la générosité.

Cultiver pour se nourrir

Détenus et prisonniers vont mettre en terre des cultures maraîchères et vivrières. L’idée est de la Fraternité des prisons.  »Nous avons commencé par Songololo étant donné que nous avons rencontré un administrateur du territoire qui veut le développement de sa contrée, la disponibilité des terres arables et l’engagement d’autres acteurs sur place », argumente le pasteur Néhémie Nkusu, président provincial de cette ONG internationale au Kongo central.
Une commission est mise en place pour budgéter les activités.

Leave a Reply

Your email address will not be published.