Tshela: cette emphytéose de 100 ans qui dérange les habitants et qui préoccupe le député Crispin Mbadu

Tshela: cette emphytéose de 100 ans qui dérange les habitants et qui préoccupe le député Crispin Mbadu

Face aux difficultés des habitants de quatre secteurs de Tshela, au Kongo central, à cause du manque de terre, ils réclament la révision de l’emphytéose de 100 ans avec la Société des cultures agricoles du Mayombe (SCAM). Ils se sont adressées à leur élu, le député Crispin Mbadu qui a obtenu du ministre national des Affaires foncières Molendo Sakombi une implication dans un bref délai.

Entretien Fructueux! Crispin Mbadu, député national, élu de Tshela a rencontré une oreille attentive. Le ministre Molendo Sakombi  »promet son implication ».
Depuis 1913, les secteurs de Loangu, Lubuzi, Nganda Tsundi et Maduda ont donné en emphythéose 91 000 ha de terres arables à la SCAM. Ils gagnaient leurs vies en travaillant dans les champs des palmiers et héveas.
Mais l’entreprise a connu des périodes sombres. Le retour à l’agriculture est depuis devenu un problème parce que les communautés locales manquent cruellement des terres. Conséquence: exode rurale, malnutrition… Ils réclament  »la réévaluation de la situation juridique des contrats d’emphytéose et exigent à la SCAM de rétrocéder des terres dans certains groupements et de surseoir toute extension de culture d’hévéa ». Et, ceux qui travaillent encore à la SCAM accusent des arriérés de salaire. Le député Mbadu est rassuré que ce conflit qui date trouvera une solution avec Molendo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.