Pourquoi on veut agenouiller la ville(Boma) ? : Question des avocats conseils des travailleurs de ‘’Kuntuala terminal’’ sur la décision de la ministre de l’Economie

Pourquoi on veut agenouiller la ville(Boma) ? : Question des avocats conseils des travailleurs de ‘’Kuntuala terminal’’ sur la décision de la ministre de l’Economie

Pendant que les travailleurs de   »Kuntuala Terminal » s’apprêtent à marcher contre la lettre de la ministre nationale de l’Economie qui limite à 200m3 par mois la mise en consommation maximale de ses produits pétroliers, la mairie de Boma,au Kongo central, a déployé la police. Mais pourquoi on veut agenouiller la ville? Une des questions des travailleurs reprise par un des avocats conseils de cette entreprise.

Par Nana-Madeleine Mbungu

Les propos débités par Me Yimbu, un des avocats conseils de ‘’Kuntuala terminal’’ ,font transparaitre la colère des travailleurs.

                                                                     

Mercredi 23 septembre, des responsables de  »Kuntuala Terminal » ont déposé un mémo à Marie-Josée Niongo, maire de Boma pour obtenir d’elle et du président de la République l’annulation de la décision de la ministre de l’Economie qui pour eux est  »illégale ». Ils ont annoncé une marche de protestation le jeudi 24 septembre. Les forces de l’ordre sont postées devant la station  »Kuntuala » pour les y empêcher. Selon une source, la marche n’a pas respecté la procédure.

’Comment on va vivre avec nos enfants ?’’

‘’Kuntuala terminal’’ emploie plus de 800 personnes. Cette entreprise regroupe plusieurs autres structures et s’occupe de la vente de produits pétroliers ; stockage, entreposage sous douane et services aux produits pétroliers pour le compte de tiers ;analyses, via son laboratoire, assure des formations ;accueil des navires marchands de tous types ;chargement, déchargement et prise en charge des navires (fourniture énergétique, fresh water, vivres) ;manutention, stockage des marchandises dans ses entrepôts secs et froids ;évacuation par route des différents produits stockés ;consultance, maintenance en génie Civil. ‘’Avec sa station-service, elle a donné du tonus à a survie socioéconomique de Boma’’, soutient un travailleur.

L’Entreprise générale d’alimentation et de logistique(Egal) est tributaire de Kuntuala pour son approvisionnement en carburant. ‘’ Demain ça sera le tour d’Egal, on aura plus du poisson, plus rien. Les gens vont perdre leurs emplois. Madame la ministre pardonne-nous. Comment on va vivre avec nos enfants ? Nous demandons aux autorités de ne pas nous abandonner au nom de Dieu’’, implore Lombo Lombo qui a perdu autrefois son emploi à la Brasseries, limonaderies et malteries(Bralima) Boma. Egal qui s’acquitte régulièrement de son péage sur le pont Maréchal est un aussi un partenaire privilégié de l’OEBK.

La marche ratée est reprogrammée pour le samedi 26 septembre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.