Une quittance qui ne reflète pas le montant réel payé à la base de la colère des motocyclistes de l’ex-district des Cataractes

Une quittance qui ne reflète pas le montant réel payé à la base de la colère des motocyclistes de l’ex-district des Cataractes

Les motocyclistes de l’ex-district des Cataractes ,au Kongo central,assujettis à la taxe des transports s’insurgent contre la disparité du prix dans leur contrée et à l’octroie d’une quittance qui ne mentionne pas le montant réel payé. Ils disent aussi non aux tracasseries des policiers de circulation routière.

La tension est montée d’un cran au cours de la rencontre des motocyclistes de l’ex-district des Cataractes. Mao Diansiezi est le président de l’association des motards du Kongo central.

Pendant qu’à Luozi,la taxe coûte 58 000fc(29$),elle revient à 32 000fc(16$) à Mbanza-Ngungu.

 »Où va le reste d’argent(52 000fc,Ndlr)?  », se demande Mayuku Mumpasi, le président des motocyclistes de Luozi qui réclament l’uniformité de la taxe sur toute la province « sinon, nous allons organiser une marche. »

Outre les tracasseries des agents de la division des transports, il y a aussi celles de la police de circulation routière. « A Bethléem, des policiers de circulation routière ont même placé des pierres comme dos-d’ânes. Ils ont saisi plus de 25 motos, à Nsundi Nsangu mêmement. Luozi est-il dans un autre pays ou toujours en RDC? », se demande Kapukua Basongesa, conseiller de l’association des motocyclistes de Luozi(Bethléem,un village de Mbanza Nsundi).

Leave a Reply

Your email address will not be published.