Trois têtes d’érosions menacent la nationale n°1 Matadi-Kinshasa

Trois têtes d’érosions menacent la nationale n°1 Matadi-Kinshasa

La nationale n°1 Matadi-Kinshasa est en danger à hauteur de la montagne Dilombele, à Mbanza-Ngungu, au Kongo central. Les députés nationaux de cette circonscription électorale Jacques Lungwana et Pierre Nsumbu se disent choqués que les Chinois qui s’occupent de cette route s’en foutent.

Du côté de Loma, l’érosion est à 4 mètres de la route nationale. A sa droite, elle n’est qu’à 2 mètres. La troisième érosion menace elle aussi à 2 mètres la route nationale sur la descente Kitemoko.

 »Le danger est immédiat. On est même choqué de constater que malgré les 5 millions des dollars que les Chinois reçoivent sur notre route de péage, ils ne constatent pas que la route est en danger. C’est ça qui va être notre cheval de bataille avec le gouvernement central. Il ne faut pas attendre que les gens meurent , que le pays soit en difficulté. La nationale n°1, c’est le poumon de notre économie et le Kongo central ne bénéfice de rien. Nous avons vu, nous allons parler aux décideurs pour qu’ils interviennent le plus vite possible », promet Jacques Lungwana.  »C’est un danger pour tout le pays. Il n’y a pas de déviation. Si la route venait à être coupée, le temps que vont prendre les travaux, c’est le temps que l’on prendra pour que le trafic reprenne. C’est pour cela que nous insistons pour que les travaux commencent avant le retour des pluies », ajoute Pierre Nsumbu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.