Kongo central : difficile atteinte de la couverture vaccinale contre la rage faute d’argent

Kongo central : difficile atteinte de la couverture vaccinale contre la rage faute d’argent

A l’occasion de la journée internationale contre la rage le 28 septembre, le ministère provincial de pêche et élevage organise une campagne de vaccination au Kongo central de trois jours. Les habitants sont appelés à faire vacciner leurs animaux de compagnie. Mais peu seulement le seront faute des vaccins.

A la clinique vétérinaire hygiène ciné-palace de Matadi, des vétérinaires s’affairent à vacciner des chiens, chats et singes. L’objectif est repris dans le thème de la journée internationale contre la rage :’’ Finissons-en avec la rage, collaborons, vaccinons’’. ‘’ La vaccination permet d’interrompre la transmission du virus rabique entre le chien et les autres mammifères et réduire même la transmission chez l’homme’’, rappelle Dr Christian Bakebidio, médecin vétérinaire. Pour la deuxième journée plus de 650 animaux sont déjà vaccinés au Kongo central. ‘’ C’est toujours prudents de faire vacciner son chien car on ne sait pas s’il est malade et quand est-ce qu’il va mordre’’, fait observer Merveille, une jeune fille fière de vacciner Luga, son chien. Elle a payé 6 000 fc (3$). Mais beaucoup aussi ne viendront pas faute d’argent. ‘’Les campagnes d’il y a trois ans étaient gratuites parce que financées par une doctorante suissesse qui travaillait sur la rage au Kongo central. Pour l’instant, nous nous sommes endettés pour acheter des vaccins’’, explique  Dr Christian.

Objectif 2030

Le nouveau forum ‘’Tous unis contre la rage’’ créé par l’OMS, FAO et l’OIE (Organisation mondiale de la santé animale) vise à progresser plus vite pour éliminer les décès dus à la rage transmise par les chiens d’ici à 2030. Selon le site de l’OMS, la rage tue encore une personne toutes les 9 minutes, et près de la moitié des décès concernent des enfants. 

A Matadi, outre la clinique vétérinaire, les chiens sont attendus à l’ITAV Mpozo, Chapelle des vainqueurs, Marché Momo, Camp Banana magasin-shop, terrain soyo 3 et croisement Lusangu-Ango et avenue Tsasa-di-Tumba. Dans le Kongo central, c’est dans les grandes agglomérations riveraines à la nationale n°1 de Kasangulu à Moanda que les animaux de compagnie sont vaccinés. Pour la première fois Luozi vaccine. Il a bénéficié de 20 doses. Mais, c’est une goutte d’eau dans l’océan.  Tous les animaux ne seront pas atteints au cours de cette campagne qui prend fin le 30 septembre dans la province. Il n’y a que 900 doses. ‘’ Chaque fois que nous écrivons aux autorités, il y a pas d’avis favorable, regrette Dr Bekebidio. Or, la vaccination devrait concerner toute la province. La rage est une zoonose qui est virale, mortelle. La maladie est endémique dans notre province. On ne saura pas atteindre l’objectif 2030.’’

Leave a Reply

Your email address will not be published.