Azarias Ruberwa : ‘’Je ne me reconnais ni de près ni de loin dans ce concept (balkanisation) et dans tous les cas à mon égard, il s’agit d’une pure invention’’

Azarias Ruberwa : ‘’Je ne me reconnais ni de près ni de loin dans ce concept (balkanisation) et dans tous les cas à mon égard, il s’agit d’une pure invention’’

A l’Assemblée nationale, Le ministre d’État, ministre de la décentralisation et des réformes institutionnelles Azarias Ruberwa répond à la question du député national Muhindo Nzangi sur l’installation du bourgmestre de Minembwe, en territoire de Fizi, dans le Sud-Kivu. Une situation qui fait couler beaucoup d’encre et de salive.

Le député Muhindo veut avoir des réponses sur selon lui, l’imposition de l’installation de la commune rurale de Minembwe de manière tonitruante associant des autorités de haut niveau politique, militaire et diplomatique.

Azarias Ruberwa explique :  »C’est la 3è fois qu’il arrivait à Minembwe et qu’à chaque fois il y a un problème qui  lui est posé de l’installation du bourgmestre. Il dit, cette fois-ci je suis venu avec mon ministre, c’est lui-même qui va procéder à l’installation du bourgmestre devant moi. » Il paraphrasait le gouverneur de la province du Sud-Kivu Théo Ngwabidje. Il en veux pour preuve, le procès-verbal de cette installation qui stipule: ‘’ En présence de son excellence Monsieur le gouverneur de la province du Sud-Kivu  Theo Nguabaje, l’an 2020, le 29ème jour du mois de septembre, nous, Lwabanji, ministre provincial de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières du Sud-Kivu, nous trouvant à Minembwe au nom du gouvernement provincial, avons procédé à l’installation officielle de M.Mukiza, en qualité du bourgmestre de la commune rurale de Minembwe, conformément  à l’arrêté ministériel de novembre 2018, de son excellence monsieur le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité et de l’arrêté provincial du 20 novembre 2019 de monsieur le gouverneur de la province du Sud-Kivu’’.

 »Il s’agit d’une accusation sans fondement »

« Lorsque cela est fait nous ne sommes pas là, ni mon collègue (le ministre de la Défense nationale,Ndlr) ni moi-même », précise le ministre d’Etat. Azarias Ruberwa s’étonne: ‘’Le sujet de l’interpellation porte sur une matière qui relève légalement et constitutionnellement de la province. Ma mission était nationale, je l’ai exécutée en âme et conscience d’un bout à l’autre. Il n’est pas juste, il est peut-être curieux de savoir mais n’est pas approprié qu’un ministre que je suis du niveau national réponde des actes posés en présence du gouverneur par le ministre compétent qui a la question dans ses attributions.’’  »C’est de la tricherie, mensonge et irrégularités notoires car l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu n’a jamais donné son aval sur la création de la commune de Minembwe », lance le député Ambatobe. Un autre député a demandé à Ruberwa de démissionner.

Selon Muhindo, »cette installation du bourgmestre est un décor planté pour la balkanisation de la RDC ».  »Il s’agit d’une accusation sans fondement. Je ne me reconnais  ni de près ni de loin dans ce concept « balkanisation’’ et dans tous les cas à mon égard, il s’agit d’une pure invention », réfute Ruberwa.

Sur la présence des hautes délégations politiques, militaires et diplomatiques, le ministre souligne  »qu’il n’y a pas de délégation des députés et ministres nationaux qui sont partis pour l’installation du bourgmestre de Minembwe, que les militaires étaient dans cette commune une semaine avant pour des opérations militaires et que l’ambassadeur des USA n’est venu à Minemwe que 48 heures après ».

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.