A deux doigts d’être brûlé vif, un présumé voleur sauvé par la police, à Mbanza-Ngungu

A deux doigts d’être brûlé vif, un présumé voleur sauvé par la police, à Mbanza-Ngungu

Après avoir été copieusement tabassé par des habitants de Mbanza-Ngungu, au Kongo central dans la nuit du mardi 20 octobre à mercredi 21 octobre, un présumé voleur a été sauvé ric-rac. Des habitants étaient prêts à le brûler.

C’était son jour de chance bien que les coups reçus l’ont défiguré . La police est arrivée pendant que des herbes sèches le couvraient déjà. L’allumette était prête à s’enflammer.

Au quartier Noki, cellule du camp Tranquille, les vols à répétition poussent les habitants à se rendre justice. Ils ne sont pas un cas isolé, c’est la majorité d’habitants de Mbanza-Ngungu qui a levé cette option face à l’insécurité qui a élu domicile. Le 6 octobre dernier,

ils ont voulu crucifier un présumé voleur.

Leave a Reply

Your email address will not be published.