Jurens Mampuya, fils aîné d’Albert Nsimba, le député provincial assassiné, lui aussi menacé de mort

Jurens Mampuya, fils aîné d’Albert Nsimba, le député provincial assassiné, lui aussi menacé de mort

Albert Nsimba, député provincial du Kongo central, assassiné le 15 août, a été inhumé jeudi 29 octobre 2020, dans son village Nzundu Kimiala à 20 km de Mbanza-Ngungu.
Son fils aîné, Jurens Mampuya qui réclame l’ouverture d’un procès, se dit lui aussi menacé de mort.

A Mbanza-Ngungu où Albert Nsimba est né, des hommages dignes lui ont été rendus. Famille inconsolable, habitants de Mbanza-Ngungu venus en masse, les plus hautes autorités de la province présentes. C’est devant ce monde que Jurens Mampuya, fils aîné d’Albert Nsimba prend la parole. « Je suis ici debout, je sais qu’ils sont là parce qu’ils nous ont suivis, parce que je ne cesse de recevoir des appels de menaces de mort », explique-t-il devant l’assistance médusée.
Pourtant neuf suspects sont déjà aux arrêts. Qui sont donc ceux-là qui en veulent à l’aîné des onze enfants du député Albert Nsimba ?
Jurens qui affirme avoir longuement parlé avec son père trois jours avant sa disparition et que ce dernier lui a dit de ne jamais oublier le psaumes 150, se dit confiant en son Dieu. « Comme ils ont réussi à faire partir Papa, ils ne me réussiront jamais, l’Éternel Dieu me délivrera », déclare-t-il sous des amens nourris de l’assistance.
Le jeune homme reste dans sa logique: que justice soit faite. « Si l’État congolais peut nous permettre d’ouvrir un procès, le monde entier sera édifié. Ainsi, la lumière paraîtra au grand jour », conclut-il.

Depuis l’assassinat par balles mi-août du député provincial Albert Nsimba, aucun procès n’est ouvert. Alors que ses bourreaux ne sont pas encore jugés, la victime elle, vient d’être inhumée au 74è jour de sa disparition.

Leave a Reply

Your email address will not be published.