Au sénat, Néfertiti Ngudianza plaide pour une bonne desserte en eau potable au Kongo central

Au sénat, Néfertiti Ngudianza plaide pour une bonne desserte en eau potable au Kongo central

La Régie de distribution d’eau(Regideso) est devenue un casse-tête chinois pour les habitants de la RDC. C’est aussi le cas au Kongo central. La sénatrice Néfertiti Ngudianza a profité de la question orale avec débat adressée au ministre d’Etat, ministre des Ressources hydrauliques et électricité Eustache Muhanzi à la chambre haute pour exiger une bonne desserte en eau potable dans sa province.

Parmi les cités que la sénatrice mentionne particulièrement, il y a Nkamba, siège de l’église Kimbanguiste.  » C’est un haut lieu de spiritualité et de pèlerinage. Il n’est pas desservi en eau potable. Il est entouré par beaucoup de points d’eau et c’est une grande cité avec plusieurs de villages  »,fait-elle observer . La sénatrice parle aussi de Luozi avant d’évoquer la situation de tout le Kongo central.  » Le réseau de distribution de la Regideso ne couvre même pas 5% de la cité de Luozi. J’insiste sur la cité car si je devais parler du territoire ce serait catastrophique  », se rebiffe-t-elle. Mais là aussi, cette frange des habitants boit le calice jusqu’à la lie.  » Elle est servie deux jours sur sept. Malheureusement, le générateur de 110 kva qui fait fonctionner les pompes n’a de générateur que le nom. Faute d’entretien régulier, il est dans un piteux état et tombe souvent en panne durant de longues périodes. En août dernier, la population a dû, pendant un mois, chercher de l’eau au fleuve et un pasteur a perdu son fils de 10 ans qui s’est noyé », révèle-t-elle.
C’est la même situation à Matadi où Bénie Nzinga, un jeune s’est noyé en allant chercher de l’eau au fleuve.
Dans maints endroits où la Regideso est absente, les habitants boivent de l’eau qui provient des forages.  » Cette eau est-elle potable? », a demandé Ngudianza au ministre.

Pourcentage de desserte douteux ?

C’est à l’occasion de la question orale avec débat adressée par le sénateur Hippolyte Mutombo sur les insuffisances de la desserte en eau potable en RDC que le ministre d’État, ministre des Ressources hydrauliques et électricité s’est présenté à l’hémicycle. Il a dans sa réponse signalé que le taux de la desserte en eau potable de la Regideso au Kongo central est de 12,93% en milieu rural et de 55% en milieu urbain.  » C’est par rapport à quoi?  », a demandé la sénatrice Ngudianza. Le ministre a obtenu de revenir répondre dans les jours qui viennent.

Leave a Reply

Your email address will not be published.