Le travail reprend au port de Matadi

Le travail reprend au port de Matadi

Au terme d’une réunion de sécurité entre  la délégation syndicale de la Société commerciale des transports et des ports(SCTP), sa police et la Police nationale congolaise, le travail reprend au port de Matadi.

Syndicaliste, Edouard Mambueni signale qu’ils ont demandé aux agents de reprendre le service.   » Un arrêt du travail ne peut pas aller au-delà de 48 h. Ce qui est différent de la grève qui exige un préavis. En plus, la société a besoin de moyens pour payer les travailleurs surtout en cette période des fêtes de fin d’année’’, explique-t-il.

Deux arrêts de travail ont été observés à la SCTP ex-Onatra. Plusieurs travailleurs s’insurgent contre la réhabilitation du Directeur des ports maritimes et son équipe après une suspension d’un mois pour mégestion, à en croire un syndicaliste. Ils désirent cheminer avec le DPM a.i. Tito Umba. Mais rien n’y fait.  La délégation syndicale promet poursuivre la lutte pour le départ de Dikenda Nzolameso. ‘’ Il n’y aura pas de paix sociale à la SCTP avec lui’’, avertit un syndicaliste.

Difficile situation de la SCTP

Depuis plusieurs années, la situation économique, sociale et financière de cette entreprise laisse à désirer. Le Premier ministre a présidé une réunion mercredi 11 novembre à ce propos. Parmi les solutions, assurer le départ en retraite de plusieurs agents qui y ont déjà largement dépassé l’âge. ’’ L’Etat va donner presque la moitié, 207 millions (de dollars, Ndlr) pour résoudre les problèmes sociaux que connaissent nos agents ainsi que pour la relance de l’outil de production. Nous leurs disons que le Premier ministre a pris leur problème à bras le corps ‘’, a déclaré José Makila, PCA de la SCTP.

Leave a Reply

Your email address will not be published.