RDC: deux têtes d’érosions à Patu risquent d’interrompre la circulation sur la RN 12 Manterne-Tshela

RDC: deux têtes d’érosions à Patu risquent d’interrompre la circulation sur la RN 12 Manterne-Tshela

Le danger guette Patu, en territoire de Lukula, au Kongo central. Deux têtes d’érosions menacent  cette agglomération riveraine à la route nationale n° 12 Manterne-Tshela. Le SOS d’Oscar Mwakasa, administrateur du territoire.

C’est une autorité très inquiète qui inspecte la route nationale n° 12 Manterne-Tshela, à Patu. Oscar Mwakasa, administrateur du territoire de Lukula en 2015 avait déjà tiré la sonnette d’alarme après des travaux de sauvetage qu’il avait supervisé avec l’office des routes. Malheureusement, d’une tête d’érosion, elle est passée à deux têtes. La première vers l’école kimbanguiste et la seconde avant d’atteindre le chef-lieu du secteur. Les croisements entre deux véhicules deviennent difficiles. ‘’ Ces érosions sont toutes distantes d’environ 36 m ’’, estime-t-il. Les eaux des pluies ont rongé les talus, le bitume et il y a déjà des éboulements.’’

SOS

Le danger est d’autant plus important avec les pluies qui tombent à profusion. ‘’ Deux ou trois pluies seulement vont couper la route et des maisons vont s’écrouler ’’, prévient Oscar Mwakasa qui  demande à la plus haute autorité du gouvernement central ‘’ d’agir vite car Moanda, Matadi, Boma, Moanda (au Kongo central) et Kinshasa risquent de ne plus recevoir les produits agricoles qui proviennent de Lukula et Tshela ’’.

Leave a Reply

Your email address will not be published.