Fely Samuna: »il faut être prêt à capter les opportunités à venir au Kongo central »

Fely Samuna: »il faut être prêt à capter les opportunités à venir au Kongo central »

Après l’inauguration du siège et le lancement des activités de la chambre de commerce et d’industrie du Kongo central ( CCIKC) vendredi 13 novembre, à Matadi, au Kongo central, Fely Samuna, président de cette structure a accordé une interview à la presse. Pour lui,  »la province doit être prête à capter les opportunités à venir dans plusieurs secteurs  ».

Fely Samuna est confiant :  »Grand Inga, Port en eaux profondes de Banana, sont entre autres projets qui vont apporter près de 100 milliards de dollars d’investissement au Kongo central. » Une manne et des opportunités qui doivent profiter à la province. « Il faut révolutionner nos mentalités et être proactifs. Si nous en captons 20%, le pactole que nous allons en tirer n’en serait que très bénéfique et il faut donc être là et prêt à capter ces opportunités d’affaires ». Le président de la CCIKC sait comment s’y prendre. « Nous allons nous mettre autour de toutes les tables où l’on parle de la richesse de la RDC et être un interlocuteur de premier plan parce que nous sommes des fils et filles de ce pays », explique-t-il.


Depuis quelques années, la province économique du Kongo central vit l’éclosion des supermarchés.  »99, 8% des produits que l’on achète dans des supermarchés sont importés parce que la province ne produit pas, elle est pourtant une province à vocation agro-industrielle », fait observer Samuna qui pense  » qu’il faut arrêter d’observer et passer à l’acte  » .
Le concours de plan d’affaires initié par la Banque mondiale va permettre aux entrepreneurs qui ne sont pas dans le circuit bancaire de bénéficier d’une aide de l’ordre de 100 millions de dollars et Matadi est pris en compte. La CCIKC va donc aider ses entrepreneurs à bien faire leur business plan et bien gérer ces subventions. Autre domaine d’intervention pour la CCIKC, la sous-traitance. « Elle nous permettra d’exploiter la chaîne de valeur, se rassure Fely Samuna,content de la loi en la matière déjà amendée et la loi sur les marchés publics en son article 6 section 5 qui veut que dans tout marché public, que les nationaux bénéficient d’un certain pourcentage des parts. Nous nous battons avec le ministre des PME Justin Kalumba pour que cette part réservée aux nationaux passe à 40%, car il faut être prêt à capter ces futurs marchés ».

« Capter les opportunités d’affaires dans la province », est l’un des sujets au cœur du Forum économique du Kongo central que la CCIKC organise les 14 et 15 novembre à Mbuela Lodge, à Kisantu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.