Le Kongo central a désormais sa chambre de commerce et d’industrie

Le Kongo central a désormais sa chambre de commerce et d’industrie

La chambre de commerce et d’industrie du Kongo central (CCIKC), a officiellement lancé ses activités à l’hôtel Vivi palace et inauguré sa représentation en ville basse à Matadi. L’objectif principal de cette ASBL créée par des entrepreneurs et chefs d’entreprises Ne-Kongo est la participation au développement économique et social du Kongo central à travers notamment, la création, en 5 ans, de 2000 entreprises.

« La RDC est un pays magnifique et le Kongo central une valeur sûre », vante Fely Samuna, président de la CCIKC devant les autorités provinciales et plusieurs chefs d’entreprises partenaires réunis à l’hôtel Vivi palace. ‘‘Nous venons vous inviter à un réveil, à une nouvelle réflexion sur le Kongo central. Et nous, la CCIKC, voulons participer au développement économique et social de notre province en aidant au renforcement des capacités de certains d’entre nous, à trouver des investissements, à harmoniser la planche de collaboration entre les autorités provinciales et le secteur privé dans le cadre du partenariat public-privé (PPP). Il nous faut relancer l’activité entrepreneuriale », estime-t-il.
L’audace d’entreprendre, c’est l’esprit que communique Fely Samuna à ses interlocuteurs. Il insiste:  »Les opportunités sont légion au Kongo central.
Et la CCIKC se veut être pionnière en la matière. Ses ambitions sont grandes. »
Le challenge de cette structure qu’il dirige dans les 5 ans à venir,  » c’est de participer à la création de 2000 PME au Kongo central ». Mais pour quelle fin?  » Produire de la richesse au profit des jeunes en leur trouvant de l’emploi et aux aînés à aller vers une retraite apaisée », soutient Samuna.
La CCIKC entend donc favoriser notamment les échanges et le commerce entre l’État et le secteur privé, orienter les investissements vers le secteur productifs ainsi que la panoplie de produits et services, en terme d’accompagnement des entrepreneurs, des formations et facilités.

Vivement le partenariat public-privé

« Le partenariat public-privé, ne peut qu’aider au développement du Kongo central », affirme Pierre Kabangu Nsalambi, ministre provincial des Finances représentant le gouverneur de province qui, revient sur les différentes potentialités que regorge le Kongo central: terres arables, industries, élevages, énergie électrique, mines, etc…
« Bon vent à la CCIKC, souhaite Jean-Claude Mvuemba, président de l’Assemblée provinciale. Nous sommes là pour vous apporter notre soutien. Toutes vos propositions en prévision d’éventuels édits seront les bienvenues. »
Après le lancement de la CCIKC, Jean-Claude Mvuemba a procédé à la coupure du ruban symbolique pour inaugurer le siège de la CCIKC sur 4, avenue Kinshasa, commune de Matadi. C’est le secrétaire général Chantal Malamba qui en sera la représentante dans la capitale du Kongo central.

« La chambre de commerce et d’industrie du Kongo central est ouverte à tous, indique son vice président Albert Ntoni. Même les ressortissants d’autres provinces peuvent y adhérer ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.