Un sourd-muet attaqué à la machette porte plainte contre ses présumés bourreaux

Un sourd-muet attaqué à la machette porte plainte contre ses présumés bourreaux

Après avoir appris que des présumés racketteurs communément appelés  »Kulunas » sont arretés, une des victimes, un sourd-muet a porté plainte. C’était à l’occasion de la présentation d’une quinzaine de présumés racketteurs aux habitants au commissariat de la police, ville de Matadi .

Par des gestes le sourd-muet explique comment il a été agressé par des racketteurs. Pathy Nzuzi, le maire de Matadi est ahuri face à la cruauté de ces jeunes. L’un d’eux Ndawo a été arrêté vers 3 heures du matin. Sa mère reconnaît qu’il est racketteur.  »On va l’envoyer au parquet et il dira qu’il n’a rien fait. Il sera libéré puis on parlera des droits de l’homme. Un sourd comme celui-ci ne peut-il pas être protégé lui aussi par les droits de l’homme », se demande le maire revulsé. Deux autres personnes portent eux-aussi plainte. L’un était blessé à la tête et l’autre à la nuque et au bras.

 » un kuluna 100 $  »

L’arrestation de ces présumés racketteurs est la résultante de l’opération  »un kuluna 100$ » lancée par le maire de Matadi. Il s’agit d’envoyer un SMS avec son nom au 0895254650. C’est la deuxième vague d’arrestations après celle d’une trentaine des kulunas présentée la semaine passée.
Pathy Nzuzi a remercié le commandant Baudouin Kilima pour le travail qu’il abat avec ses éléments de la police avant d’inviter les habitants de Matadi à collaborer avec la police.

Leave a Reply

Your email address will not be published.