Report de la délivrance des passeports en RDC: dure réalité pour les voyageurs

Report de la délivrance des passeports en RDC: dure réalité pour les voyageurs

Ceux qui attendaient obtenir leurs passeports ou voir démarrer la procédure de délivrance du passeport le lundi 23 novembre, doivent malheureusement encore patienter. Le ministère des Affaires étrangères renvoie sine die l’opération.

Éric Fula, s’est réveillé tôt ce matin pour se rendre avec sa mère au centre des captures du ministère des Affaires étrangères. Son agence des bourses d’études qui lui a obtenu une inscription pour des études au Maroc devait se charger de lui obtenir le passeport. Pendant que le 17 juillet, la RDC a suspendu la production de ce document de voyage, la famille d’Éric a dû débourser 400$ pour l’obtenir coûte que coûte.  Mais c’était sans succès, le contrat entre le gouvernement et Semlex étant arrivé à terme. L’annonce de la reprise pour le 23 novembre de la production des passeports a suscité la joie dans le cœur d’Éric. Hélas ! Un communiqué diffusé sur la chaine nationale le 22 novembre est un coup de massue.  ‘’C’est pour un besoin d’harmonisation des vues entre le ministère des Affaires étrangères et celui des Finances ’’ que le ministère des Affaires étrangères reporte la production et la délivrance du passeport à une date ultérieure ‘’.

Des voyageurs déçus

‘’Ce pays continue à nous réserver des surprises désagréables. Rien finalement n’a changé ‘’, tonne un chercheur qui lui aussi attend d’obtenir son passeport pour se rendre en Belgique. Pourtant, ce qui a changé, c’est aussi le coût de ce précieux sésame : 99$ contre 185$ prix officiel (250$ prix officieux). ‘’J’aurai aimé l’acheté plus cher que de le manquer ‘’, tonne encore le chercheur.  C’est à la faveur d’un autre arrangement entre la firme belge Semlex que beaucoup lient à l’ancien régime de Kabila que la RDC devait renouer avec la production et la délivrance du passeport. La structure de lutte contre les détournements ‘’Congo n’est pas à vendre ’’ avait demandé au gouvernement de ne plus travailler avec cette firme qui selon elle a détourné des millions de dollars aux Congolais. En sus, elle estime que 99$, c’est toujours trop pour obtenir ce document de voyage.

Mais à quand l’harmonisation des vues pour la reprise de la production et la délivrance des passeports?

Leave a Reply

Your email address will not be published.