Malgré les vicissitudes, l’UK achève l’année académique 2019-2020 et confère les grades à ses lauréats

Malgré les vicissitudes, l’UK achève l’année académique 2019-2020 et confère les grades à ses lauréats

Covid-19 qui a entraîné de nombreuses difficultés financières, décès des enseignants, administratifs et bienfaiteurs…Rien n’a arrêté le comité de gestion de l’Université Kongo (UK) pour achever l’année académique 2019-2020 et conférer les grades aux lauréats samedi matin 28 novembre.

A l’esplanade du site Luvaka de l’UK, 328 impétrants reçoivent leurs diplômes. Ils sont des facultés polytechnique, agronomie, médecine, économie et de gestion, sciences sociales, politiques et administratives, sciences de l’information et de la communication, Droit et de l’architecture. Ils ont réalisé 81% de réussite. Des grades qui ne leur auraient pas été décernés n’eût été des efforts conjugués. La Covid-19 a perturbé l’année académique, elle a occasionné une déperdition de 65 étudiants sur les 3214 régulièrement inscrits, occasionné des difficultés à honorer les engagements de l’université vis-à-vis de ses partenaires financiers et payer le personnel qui croule sous 6 à 7 mois d’impaiement. A la cohorte de ces malheurs s’ajoutent le décès de douze enseignants, personnel administratif, étudiants et bienfaiteurs comme Khonde Vila Kikanda et Sindika Dokolo.  » Malgré ce tableau sombre, l’UK a quand même pu gagner le grand pari de clôturer cette année académique, objectif qui n’a pu être atteint que grâce à la volonté et la détermination de toutes les parties prenantes  », reconnaît le professeur Odilon Gamela, recteur de l’UK.
Sa joie est d’autant plus grande de conférer les grades aux impétrants en médecine. Parmi les grandes activités de l’UK, il y a l’organisation du jury de 4ème doctorat en médecine. Faute de moyens, beaucoup ont prédit qu’il ne se tiendra pas. Le comité de gestion s’est décarcassé pour y parvenir. Le prof Gamela a encouragé les lauréats.  » Vous vous êtes battus et vous avez remporté la médaille de gloire, soyez-en fiers. Vous avez la lourde mission de continuer à porter haut l’étendard de l’UK. Maintenez la flamme allumée, rappelez-vous toujours que vous êtes les premiers ambassadeurs de votre université. Allez-y! Rayonnez et brillez des milles feux! Le monde est à vous fort du grand savoir dont vous avez été pétri  », leur recommande-t-il. Clavin Mampuya a prêté la voix à tous les lauréats. Il reconnaît que leur mission est grande.

Lutte contre les années élastiques

Parmi les efforts fournis par les autorités académiques de l’UK pour sauver l’année académique face au Coronavirus, il y a les cours à distance. Quinze cours ont été dispensé par cette méthode.  »Cette expérience réussie va être approfondie et poursuivie pour résoudre la carence des enseignants et mettre un terme à l’élasticité des années académiques pour les filières qui posent problèmes  », met en confiance le secrétaire général académique Muanda Masiala.

Mais déjà, le comité de gestion a trouvé une parade. Les années ne sont plus élastiques en agronomie, elles ne le seront plus dès l’année académique 2020-2021 avec la polytechnique pour enfin la résorber avec la faculté de médecine.
Outre ses enseignants, l’UK continue de bénéficier de l’appui d’autres enseignants qui proviennent des universités Marien-Ngouabi, de l’ULB, de l’UL, de l’école nationale supérieure d’architecture de Grenoble, etc
Pour l’année académique 2020-2021, les inscriptions sont en cours, le test aura lieu le 5 décembre prochain.

Leave a Reply

Your email address will not be published.